Skip to main content

15 Jan, 2024

Sonovia a créé un processus permettant d’utiliser moins de colorant et d’eau pour une mode durable

Sonovia a créé un processus permettant d’utiliser moins de colorant et d’eau pour une mode durable

Une teinture plus écoresponsable

La start-up Sonovia révolutionne la teinture des blue jeans avec une approche plus respectueuse de l’environnement. Leur technologie innovante, basée sur des ondes ultrasonores, réduit la consommation d’eau de jusqu’à 85 %. Les bulles de cavitation générées par ces ondes permettent une teinture extrêmement rapide du fil, nécessitant seulement une immersion, contrairement à la norme de 20 immersions. Cette méthode peut s’intégrer facilement aux machines existantes.

Sonovia travaille avec le producteur italien PureDenim et a signé un accord avec le groupe de luxe français Kering pour tester sa technologie sur des produits en denim. Une fois disponible, Sonovia prévoit d’adapter sa technologie pour d’autres vêtements. Le PDG, Igal Zeitun, alumni du Technion, insuffle une approche novatrice dans le domaine de la teinture textile.

Le denim de Sonovia commence par une teinture durable par ultrasons.

Un tissu teint en machine Sonovia de manière plus durable. Grâce à l’utilisation de la physique, Sonovia exploite la puissance des jets de cavitation ultrasoniques pour imprégner les textiles de couleur.

Sonovia propulse l’industrie textile vers l’avenir, en développant le tout nouveau mode de production dans le domaine de la mode. Pour Shay Hershcovich, co-fondateur de Sonovia : « Il faut onze mille litres d’eau pour produire un jean ». Autre problème : les énormes quantités d’eaux usées déversées en raison d’une production textile non durable ont rendu la rivière Jian en Chine rouge à cause des teintures.

Shay Hershcovich et le reste de son équipe chez Sonovia travaillent dur et longtemps pour révolutionner l’industrie textile. En rompant avec les méthodes de fabrication dépassées de teinture et de finition, Sonovia vise à créer un avenir durable pour la production textile. Selon Sonovia, ils prétendent « laisser la marque la plus significative sur l’industrie textile depuis sa création et permettre à l’humanité de profiter des textiles qui entourent nos vies avec une conscience plus claire ».

Développée à l’origine à l’Université Bar Ilan, à l’extérieur de Tel Aviv, Sonovia développe la nouvelle technologie consistant à utiliser les ondes sonores ultrasonores pour réduire les émissions dans l’industrie textile. Grâce à l’utilisation de la physique, Sonovia exploite la puissance des jets de cavitation ultrasoniques pour imprégner les textiles de couleur. Comme ils l’appellent des « pistolets à chimie », la technologie fonctionne pour générer des bulles de cavitation qui implosent et génèrent des jets de 1 000 mètres/s.

La machine s’appelle Sonofix, fabriquée et fournie par leurs partenaires de Bruckner Trockentechnik GmbH. Sonovia affirme que ces machines ont une durabilité et des performances révolutionnaires, une chimie non toxique et 100 % indépendante du type de fibre, tout en étant compétitives en termes de coûts.

En outre, Sonovia a d’autres partenaires dans le monde entier, notamment des entreprises dans toute l’Asie, ainsi qu’en Allemagne et en Italie. Le groupe de luxe français Kering, propriétaire de grandes marques telles que Gucci et Saint Laurent, a même décidé d’intégrer la technologie de Sonovia dans ses méthodes de production dans un avenir proche.

Selon une étude réalisée par Made2flow, une entreprise spécialisée dans les tests d’impact environnemental de l’industrie textile, la technologie de Sonovia réduit les émissions de gaz à effet de serre de 60 %, 85 % dans la consommation d’eau, 99 % dans les eaux usées polluantes et 90 % dans l’utilisation des terres. , par rapport au processus de teinture industrielle traditionnelle des jeans.

Les produits de Sonovia incluent un moyen innovant et durable de teinture à l’indigo et une technologie de contrôle des odeurs. Le projet actuel, D(y)enim, est le système de teinture indigo qui utilise la dispersion de pigments indigo pour économiser l’eau et être plus respectueux de l’environnement.

Contrairement à la méthode traditionnelle, le D(y)enim ne comprend que 2 bains de teinture, aucun mécanisme de teinture rédox/oxydation et ne génère aucun déchet d’hydrosulfite. Il n’est pas nécessaire de procéder à un processus de préparation de merceisation (1)/récurage avant la teinture ni de recourir à plusieurs bains de lavage après le passage des bains de teinture. Dans leur récente étude, la production d’un jean grâce à leur technologie permet d’économiser 9,8 % d’eau, soit l’équivalent de 160 jours d’eau potable par personne en moyenne.

  1. Opération consistant à donner aux fils et étoffes de coton un aspect brillant soyeux après application de soude caustique. Les étoffes de qualité sont souvent traitées par mercerisation.

De plus, l’étude a conclu que 4 % de GES ont été économisés, soit l’équivalent de 12 km parcourus par une voiture particulière moyenne. Et enfin, cela a permis d’économiser 1,4 % d’utilisation des terres, soit l’équivalent de 249 grammes de farine produite à partir d’une utilisation égale des terres.

Alors que Sonovia continue de se développer à l’international, sa mission est de servir car le visage d’une production textile durable n’est pas sombre. L’avenir de Sonovia s’annonce prometteur, d’autant plus que la crise climatique continue d’exiger un changement dans notre société. Grâce aux immenses recherches prouvant que la technologie de Sonovia permet d’économiser d’énormes quantités d’eau, de CO2 et d’utilisation des terres, tout en étant plus rentable, les entreprises du monde entier continuent d’être inspirées pour adopter la technologie de Sonovia. La société a même été cotée à la bourse de Tel Aviv.

https://www.greenprophet.com/2023/06/sonovias-denim-starts-with-a-sustainable-dye/

https://sonoviatech.com/