Skip to main content

21 Juin, 2024

L’eVTOL à hydrogène liquide fait une première mondiale éblouissante

L’eVTOL à hydrogène liquide fait une première mondiale éblouissante

Sirius Aviation AG a dévoilé le design de son CEO Jet lors de l’exposition MOVE à Londres.

Sirius Aviation, en partenariat avec BMW Designworks, a présenté pour la première fois l’intérieur et l’extérieur de son prochain CEO Jet, un eVTOL à ailes doté de 28 ventilateurs canalisés et alimenté par des piles à combustible à l’hydrogène pour une autonomie de 1850 km par voyage.

En janvier dernier, la startup aéronautique suisse a annoncé son intention de lancer deux versions d’un avion à décollage et atterrissage verticaux (VTOL) à hydrogène et à électricité, conçu en partenariat avec BMW Designworks et le groupe Sauber.

L’extérieur et l’intérieur du Sirius Jet ont été dévoilés à Londres, à l’occasion du salon MOVE Expo, où le PDG de la société, Alexey Popov, a révélé ce qui ressemble à une refonte de l’avion d’affaires de luxe appelé CEO Jet.

L’essentiel ne semble pas avoir beaucoup changé. L’avion à queue en V sera équipé de 28 ventilateurs répartis entre les ailes et le canard (1) , qui peuvent s’incliner vers le haut pour le décollage vertical et vers l’avant pour le vol horizontal. Chaque ventilateur est entraîné par son propre moteur et la vitesse de croisière prévue est de 515 km/h.

  1. Un avion-canard, dit aussi « canard », est un avion présentant une surface portante placée à l’avant du fuselage plus petite que l’aile principale placée à l’arrière. Les surfaces latérales du plan canard sont parfois appelées « moustaches ».

Chaque aile est équipée de dix ventilateurs, tandis que le canard en compte huit

L’appareil est conçu pour être beaucoup plus silencieux qu’un hélicoptère – à peu près au même niveau sonore qu’un lave-vaisselle – et volera à une altitude de 21 000 pieds (6 400 m). Il y aura également un système de parachute d’urgence à bord, qui se déploiera automatiquement en cas de défaillance des systèmes.

Jusqu’à présent, l’attention de l’entreprise s’est concentrée sur le développement de son groupe motopropulseur hydrogène-électrique, Alexey Popov nous confirmant qu’il est prêt et testé à 70 % – au niveau de préparation technologique 7.

Production d’un système innovant d’alimentation en hydrogène. Moteur à réaction Sirius

Le système comprend un réservoir d’hydrogène liquide situé à l’arrière du fuselage, qui alimente une pile à combustible. Cette pile recharge les batteries principales qui alimentent les moteurs des ventilateurs exclusifs de 300 mm. L’avion sera également équipé d’une batterie d’appoint qui « ne fonctionne que pendant 90 secondes par cycle de vol » et se recharge pendant le vol. Cette combinaison devrait conférer au modèle de luxe à trois passagers une autonomie de 1 850 km.

L’avenir du vol : Le système à hydrogène du Sirius Jet

À l’intérieur du CEO Jet se trouve un cockpit dépouillé comprenant les commandes du pilote, une zone d’observation qui s’étend de l’avant vers les deux côtés pour une visibilité optimale, ainsi qu’un écran numérique qui affiche les principales données de vol et de navigation.

Les trois sièges passagers sont espacés de manière à offrir un espace généreux. Le siège du pilote et les deux sièges passagers sont entourés d’un « portail lumineux » qui affiche un horizon artificiel, le temps de vol, la distance parcourue et des informations sur l’empreinte carbone. Une table latérale est placée à chaque siège, avec un porte-gobelet, un espace de rangement, une liseuse et un plateau de chargement. Avant l’atterrissage, les passagers recevront une bouffée de parfum rafraîchissant qui les revigorera avant la poursuite de leur voyage.

Le CEO Jet est conçu pour accueillir trois passagers plus un pilote.

Sirius Aviation a également confirmé qu’elle visait une fabrication en série à partir de 2028, ce qui semble un peu ambitieux compte tenu des obstacles réglementaires à franchir avant que ces appareils ne soient approuvés pour l’exploitation – sans parler des investissements considérables nécessaires pour y parvenir.

Cependant, la société se tourne déjà vers les constructions futures et a offert un premier aperçu de son futur « SUV du ciel », qui s’adressera aux voyageurs aisés en quête d’aventure et pourra être adapté à divers scénarios, y compris l’atterrissage sur l’eau.

L’Adventure Jet peut être modifié avec des pontons pour atterrir sur l’eau.

L’Adventure Jet est conçu de la même manière que le CEO Jet, mais il est doté de pontons gonflables, de caméras de surveillance, de projecteurs et d’un cache-poussière pour protéger l’avant des ventilateurs. Un abri sur le toit, des outils et une connectivité hors réseau sont également prévus.

https://siriusjet.com