Skip to main content

14 Déc, 2022

Le ministère américain de l’énergie annonce la toute première réalisation d’un allumage par fusion.

Le ministère américain de l’énergie annonce la toute première réalisation d’un allumage par fusion.

Pour créer l’allumage par fusion, l’énergie laser du National Ignition Facility est convertie en rayons X à l’intérieur d’une capsule appelée hohlraum, qui comprime ensuite une capsule de combustible jusqu’à ce qu’elle implose, créant ainsi un plasma haute température et haute pression.

Ce mardi (13 décembre), le ministère américain de l’énergie et son administration nationale de la sécurité nucléaire ont annoncé la toute première réalisation d’un allumage par fusion. Cette avancée devrait « ouvrir la voie aux progrès de la défense nationale et à l’avenir de l’énergie propre ».

Dans le processus de fusion, deux noyaux légers se combinent pour former un seul noyau plus lourd, libérant une grande quantité d’énergie. C’est ce qui a été réalisé – pour la première fois dans un laboratoire – le 5 décembre au Lawrence Livermore National Laboratory (LLNL) du ministère américain de l’énergie.

Ce jour-là, les scientifiques ont utilisé 192 faisceaux laser pour fournir un total de 2,05 mégajoules (MJ) d’énergie ultraviolette à une minuscule pastille de combustible cryogénique, qui a produit à son tour 3,15 MJ d’énergie de fusion. En d’autres termes, la réaction de fusion a produit plus d’énergie que la quantité d’énergie laser utilisée pour la déclencher.

Dès les années 1960, les scientifiques du LLNL ont émis l’hypothèse que les lasers pourraient être utilisés pour induire la fusion en laboratoire. Ils ont construit une série de systèmes laser de plus en plus puissants, pour aboutir à ce que l’on appelle le National Ignition Facility (NIF), qui a été utilisé pour l’expérience de fusion de ce mois-ci.

Situé à Livermore, en Californie, le NIF, de la taille d’un stade, est le système laser le plus grand et le plus énergique du monde. Il utilise de puissants faisceaux laser pour créer des températures et des pressions reproduisant celles du cœur des étoiles et des planètes géantes, ainsi que de l’intérieur des armes nucléaires qui explosent.

La chambre cible de la National Ignition Facility du LLNL.

« Il s’agit d’une réalisation historique pour les chercheurs et le personnel du National Ignition Facility qui ont consacré leur carrière à voir l’allumage par fusion devenir une réalité, et cette étape importante va sans aucun doute susciter encore plus de découvertes », a déclaré la secrétaire américaine à l’énergie Jennifer M. Granholm. « L’administration Biden-Harris s’est engagée à soutenir nos scientifiques de classe mondiale – comme l’équipe du NIF – dont le travail nous aidera à résoudre les problèmes les plus complexes et les plus urgents de l’humanité, comme fournir une énergie propre pour lutter contre le changement climatique et maintenir une dissuasion nucléaire sans essais nucléaires. »

https://www.llnl.gov/news/national-ignition-facility-achieves-fusion-ignition