Skip to main content

19 Juin, 2024

Des LED polychromatiques tout-en-un remplacent les RVB pour des écrans radicalement plus nets

Des LED polychromatiques tout-en-un remplacent les RVB pour des écrans radicalement plus nets

L’écran MicroLED de Q-Pixel, qui bat le record mondial de 6 800 PPI

Alors que le casque VR Vision Pro d’Apple affiche une résolution de 3 386 PPI (pixels par pouce), une nouvelle technologie fait plus que doubler ce chiffre. Créée par la startup Q-Pixel, basée à Los Angeles, elle pourrait révolutionner le monde de l’affichage vidéo.

Les images sur les écrans OLED et MicroLED existants sont constituées d’éléments d’image individuels appelés pixels. Chaque pixel se compose à son tour de trois LED microscopiques placées côte à côte, appelées sous-pixels. L’une d’entre elles est rouge, l’autre est verte et la troisième est bleue. En variant l’intensité de chaque sous-pixel par rapport aux autres, il est possible de faire en sorte que le pixel complet prenne n’importe quelle couleur de l’arc-en-ciel lorsqu’il est vu par l’œil humain.

L’une des limites de cette technologie réside dans le fait que, chaque pixel devant être suffisamment grand pour accueillir trois sous-pixels, la résolution de l’écran n’est pas aussi nette qu’elle le serait autrement. Si cet inconvénient n’est pas très important pour les téléviseurs ou les ordinateurs portables, il devient un problème pour les casques de réalité virtuelle, dans lesquels les yeux des spectateurs sont très proches de l’écran.

En outre, la fabrication et l’agencement de tous les sous-pixels – à l’intérieur des millions de pixels qui composent un écran – est un processus très complexe qui demande beaucoup de travail. C’est pourquoi les produits dotés d’écrans à ultra-haute définition ont tendance à être assez coûteux.

C’est là que la technologie Q-Pixel entre en jeu.

Pour simplifier, le système remplace les trois LED sous-pixel par une seule LED polychromatique. Au cœur de cette LED microscopique se trouve un semi-conducteur en nitrure de gallium qui émet une lumière rouge, verte ou bleue en fonction de la tension appliquée.

Lors d’une récente démonstration de la technologie au symposium annuel de la Society for Information Display, Q-Pixel a dévoilé ce qu’elle affirme être l’écran couleur à matrice active de la plus haute résolution au monde. Mesurant environ 1,1 cm sur 0,55 cm, l’écran affiche une résolution de 6 800 PPI, soit environ 3 000 pixels sur 1,5 000.

Selon l’entreprise, le processus d’assemblage de ses écrans est beaucoup plus simple et facile que ce qui est actuellement requis pour les écrans OLED et MicroLED ultra-haute définition. En outre, comme les autres MicroLED, les Q-Pixel sont censés offrir un temps de réponse plus rapide, une luminosité plus élevée, une durée de vie plus longue et une efficacité énergétique supérieure à celle des LED utilisées dans les écrans conventionnels.

https://www.quantum-pixel.com