Skip to main content

27 Mai, 2019

CadenceX réimagine la dynamo bouteille pour le 21ème siècle

CadenceX réimagine la dynamo bouteille pour le 21ème siècle

Le générateur CadenceX monté sur fourche – dans la version préinstallée du système, le générateur peut également être monté à l’arrière, sur la base (Crédit : PedalCell)

Vous vous souvenez de ces dynamos de type  » bouteille  » qui frottaient contre le flanc de votre pneu de vélo pour alimenter les phares ? Eh bien, ils ont fait peau neuve, avec le générateur CadenceX monté sur fourche – ses créateurs disent qu’il peut remplacer les batteries actuellement nécessaires pour toute l’électronique de la bicyclette.

Créé par PedalCell, une jeune entreprise de Chicago, l’appareil est doté d’une roue en caoutchouc qui tourne en appuyant légèrement sur la jante avant de la moto. Ce mouvement de rotation génère de l’électricité, qui est envoyée par câblage à un Smart Power Hub (Moyeu de Puissance Intelligent) monté sur le guidon et équipé d’un condensateur. Ce moyeu, à son tour, régule le courant, l’alimente de façon stable et constante (encore une fois par l’intermédiaire de câbles), quelle que soit la vitesse du vélo.

D’une puissance maximale de 20 watts, CadenceX n’est pas conçu pour alimenter les moteurs des vélos électriques, mais il pourrait alimenter à peu près n’importe quel autre appareil électronique monté sur la bicyclette – il pourrait s’agir de lumières, de systèmes de changement de vitesses électroniques, de chargeurs téléphoniques, d’ordinateurs cyclistes ou de caméras d’action. De plus, comme le condensateur emmagasine une quantité limitée d’énergie, ces dispositifs sont capables de continuer à fonctionner lorsque le vélo est arrêté pendant de courtes périodes.

Le Smart Power Hub du système CadenceX

La roue du générateur crée de la résistance lorsqu’elle tourne, bien que grâce à des capteurs intégrés qui détectent l’accélération, la vitesse et l’inclinaison du vélo, la résistance de cette roue soit automatiquement diminuée lorsque le cycliste roule à basse vitesse ou en montée, et elle est augmentée lorsqu’il freine.

CadenceX sera soit intégrée en usine dans les vélos d’un fabricant tiers (grâce à un câblage interne), soit installée ultérieurement sur les vélos existants de la « flotte » – il ne sera pas disponible directement pour les consommateurs. La version embarquée pèserait environ 270 grammes, tandis que le système d’extension fait basculer la balance à environ 320 grammes.

Et oui, vous avez raison, les dynamos bouteille existent toujours – selon PedalCell, cependant, leur courant n’est généralement pas régulé, ce qui entraîne une distribution inégale de puissance. Les dynamos intégrées au moyeu de roue peuvent également être utilisées pour faire fonctionner des dispositifs tels que les feux, mais l’entreprise affirme que son système génère beaucoup plus de puissance en raison du fait que la jante tourne beaucoup plus vite que le moyeu. De plus, contrairement à une dynamo de moyeu, le générateur CadenceX peut être découplé pour éliminer la traînée lorsqu’aucune alimentation n’est nécessaire.

Adam Hokin, directeur de l’exploitation de PedalCell, dit que le système sera inclus dans le lancement d’une bicyclette électrique par un tiers cet été et par d’autres partenariats plus tard cette année et en 2020.

https://www.pedalcell.com/