Skip to main content

7 Juin, 2024

Google acquiert Cameyo pour intégrer les applications Windows sur ChromeOS

Google acquiert Cameyo pour intégrer les applications Windows sur ChromeOS

Google a acquis Cameyo, une société développant des outils de virtualisation pour exécuter des applications Windows sur des appareils ChromeOS, pour un montant non divulgué.

Dans un article de blog , Andrew Miller, PDG de Cameyo, et Naveen Viswanatha, responsable produit Google, ont écrit que l’achat profiterait à ChromeOS, le système d’exploitation léger basé sur Linux de Google, en donnant aux utilisateurs de ChromeOS un meilleur accès aux applications Windows « sans les tracas d’installations ou de mises à jour complexes. »

« En combinant la puissance de ChromeOS avec la technologie innovante de diffusion d’applications virtuelles de Cameyo, nous permettons aux entreprises de moderniser leur infrastructure informatique tout en préservant leurs investissements dans les logiciels existants », assurent Andrew Miller et Naween Viswanatha.

Eyal Dotan, le CTO de Cameyo, a co-fondé la startup avec Andrew Miller en janvier 2018, dans le but de créer une plate-forme pour virtualiser les applications Windows afin qu’elles puissent s’exécuter sur des machines non Windows et même dans des navigateurs Web. L’approche de Cameyo fonctionne en « virtualisant » une application, puis en la servant soit à partir d’un cloud public, comme AWS, soit à partir d’un cloud privé, d’un centre de données sur site ou d’un environnement de cloud hybride.

L’année dernière, préfigurant peut-être l’acquisition, Google s’est associé à Cameyo pour lancer des fonctionnalités telles que l’intégration du système de fichiers local des applications Windows et la possibilité de fournir des applications Windows virtuelles sous forme d’applications Web progressives ou d’applications hébergées dans des centres de données qui s’exécutent dans des navigateurs.

Comme le note Tom Warren de The Verge dans son article sur Cameyo mercredi, Google s’est donné pour mission de promouvoir ChromeOS dans les affaires et l’éducation après une réponse plutôt tiède des consommateurs. Avec la technologie de Cameyo, les organisations qui cherchent à abandonner Windows – ou à travailler à la fois avec Windows et ChromeOS – disposent d’une avenue potentiellement plus attrayante, d’autant plus que de plus en plus d’applications migrent vers le cloud et les technologies basées sur le Web.

En effet, Cameyo affirme sur son site Internet que des centaines d’organisations, notamment des districts scolaires et des institutions financières, comptent déjà sur son logiciel.