Skip to main content

30 Avr, 2024

Des essaims d’abeilles robotisées volent en formation serrée et sans collision

Des essaims d’abeilles robotisées volent en formation serrée et sans collision

Le dernier robot bio-inspiré de Festo est capable de voler de manière autonome et d’essaimer de manière contrôlée par ordinateur.

Au fil des ans, les esprits créatifs du Bionic Learning Network de Festo ont présenté d’impressionnants robots volants inspirés de la nature, mais le robot autonome BionicBee n’est pas seulement le plus petit à ce jour, mais aussi le premier capable de voler en essaim.

Chaque année, à peu près à la même époque, Festo se rend à la Foire de Hanovre pour présenter ses derniers développements et innovations en matière d’automatisation à l’occasion du « plus grand salon mondial des technologies industrielles ».  L’entreprise a aussi présenter quelques nouveaux robots amusants, dont le design s’inspire de la nature.

L’abeille bionique de Festo

Même si le BionicBee est le plus petit robot volant de Festo, vous n’aimeriez pas qu’un ou plusieurs robots bourdonnent autour de vous lors d’un pique-nique, car chacun mesure 220 mm de long, a une envergure de 240 mm et pèse 34 g – bien que l’insecte volant n’ait pas de dard dans la queue.

À moins que le pique-nique n’ait lieu à l’intérieur des laboratoires de Festo, vous serez en sécurité, car ces abeilles reçoivent des signaux provenant d’ancres à bande ultralarge installées sur deux niveaux d’une pièce, ce qui leur permet de « voir » où elles se trouvent dans cet espace lorsqu’elles battent des ailes. Pour le comportement d’essaimage, un ordinateur central détermine la trajectoire de vol pour un vol en formation sans collision.

Les BionicBees ont été développés à l’aide d’une conception générative, où une application logicielle a été chargée de trouver la meilleure structure légère en utilisant le moins de matériaux possible tout en visant une stabilité maximale.

La trajectoire de l’essaim est déterminée par un ordinateur central, ce qui permet un « vol sûr et sans collision en formation serrée »

Le petit cadre abrite un moteur sans balais, trois servos, une batterie, un réducteur, une technologie de communication et des composants de contrôle. Les ailes battent entre 15 et 20 hertz, d’avant en arrière sur 180 degrés. Les servomoteurs « modifient la géométrie de l’aile » pour la portance et le contrôle de la direction.

Festo souligne que chaque robot est assemblé à la main et que les moindres différences de construction peuvent avoir un impact négatif sur les performances. L’équipe a donc inclus une fonction d’étalonnage automatique qui détecte toute anomalie matérielle subtile au cours d’un bref vol d’essai. Un algorithme effectue ensuite les ajustements nécessaires aux caractéristiques de vol afin que le système de contrôle considère toutes les abeilles comme identiques, ce qui garantit un essaimage sûr.

Festo a lancé le vol d’essaimage des BionicBees à la Hannover Messe 2024 la semaine dernière.

https://www.festo.com/bionicbee