Skip to main content

22 Fév, 2023

Airspeeder se prépare à la course d’eVTOL en équipage en dévoilant le design du Mk4

Airspeeder se prépare à la course d’eVTOL en équipage en dévoilant le design du Mk4

Un premier aperçu du design saisissant de l’eVTOL de course Airspeeder Mk4.

Après plus de 350 vols d’essai et deux courses de démonstration de son eVTOL Airspeeder Mk3 piloté à distance, Alauda Aeronautics a révélé le design du premier appareil de course avec équipage – qui affiche une vitesse de pointe de 360 km/h et une autonomie de 300 km.

En 2017, l’Australien Matt Pearson a lancé un Kickstarter qui proposait de construire des machines de course à décollage et atterrissage verticaux électriques – ou eVTOL – habitées et de créer un nouveau sport aérien autour d’elles. L’équipe d’Alauda Aeronautics a annulé la campagne après n’avoir attiré que 49 backers, mais a promis de poursuivre le développement.

Airspeeder a fait ses débuts publics internationaux en 2019, et a lancé un prototype de taille réelle au début de 2021. Après de nombreux tests et ajustements, une course de dragster pilotée à distance a eu lieu plus tard dans l’année, suivie en 2022 d’un face-à-face avec les EAX Series sans équipage sur un circuit d’un kilomètre de long près d’Adélaïde.

Aujourd’hui, les rendus du premier avion de course eVTOL avec équipage, le Mk4, ont été publiés et révèlent une refonte complète. Tous les détails sont encore à venir, mais nous savons que le nouvel eVTOL de course mesure 5,73 m de long, 3,62 m de large et 1,44 m de haut, et pèse 950 kg.

Les quatre paires de rotors blindés de l’Airspeeder Mk4 sont montées sur des cardans imprimés en 3D, qui sont réglés pour le décollage et le vol avant par un contrôleur de vol IA.

Alors que l’avion piloté à distance Mk3 était entièrement électrique, Alauda a intégré un turbogénérateur à hydrogène de 1 000 kW (1 340 ch) dans l’avion de course piloté Mk4 pour alimenter les batteries et les moteurs. Ce moteur Thunderstrike est doté d’un « combuster unique fabriqué à l’aide de techniques d’impression 3D développées dans l’industrie spatiale pour les moteurs de fusée.

La conception du combuster permet de maintenir la température de la flamme d’hydrogène à un niveau relativement bas, ce qui réduit considérablement les émissions d’oxyde nitreux. » L’intention est de s’approvisionner en hydrogène vert pour le carburant afin de maintenir l’empreinte carbone aussi faible que possible.

L’Airspeeder Mk4 est capable de passer d’un départ arrêté à sa vitesse maximale de 360 km/h en 30 secondes. Les quatre paires de rotors blindés sont montées sur des cardans imprimés en 3D, un contrôleur de vol alimenté par l’IA ajustant l’angle d’inclinaison pour le décollage et le vol. « Cela rend le Mk4 non seulement rapide en ligne droite, mais aussi capable de manœuvrer avec l’incroyable précision essentielle dans les courses de près », peut-on lire dans le communiqué de presse. « En fait, il se comporte moins comme un multicoptère et plus comme un avion de chasse ou une voiture de course de Formule 1 ».

La technologie hybride hydrogène/batterie devrait permettre une autonomie de 300 km.

Comme vous pouvez le voir sur les images fournies, le Mk4 a également l’allure d’une voiture de course de Formule 1, avec sa monocoque en fibre de carbone dotée d’importantes prises d’air et d’ailes avant et arrière, ainsi que de courtes ailes en caisson au milieu du corps. Des caméras, des capteurs et des équipements de communication sont également visibles autour du châssis, bien que les détails sur ces éléments n’aient pas été partagés à ce stade.

L’Airspeeder Mk4 fera ses débuts publics au festival de l’innovation Southstart, en Australie méridionale, le 9 mars. Alauda indique que les essais en vol sont déjà en cours, que les inscriptions des équipes pour la série de courses en équipage sont maintenant ouvertes et que les premières courses devraient avoir lieu à un moment donné en 2024. La vidéo ci-dessous en dit plus.

« Nous, et le monde, sommes prêts pour les courses de voitures volantes avec équipage », a déclaré Matt Pearson. « Nous avons construit les véhicules, développé le sport, sécurisé les sites, attiré les sponsors et les partenaires techniques. Le moment est venu pour les marques automobiles, les équipementiers et les équipes de sport automobile les plus progressistes, les plus novateurs et les plus ambitieux du monde de participer à un nouveau sport automobile véritablement révolutionnaire. En dévoilant l’Airspeeder Mk4 avec équipage, nous montrons les véhicules qui s’affronteront dans une course de lame à lame, avec pour équipage les pilotes les plus compétents dans leur domaine ».

https://airspeeder.com/news/the-mk4-the-first-crewed-flying-racing-car