Skip to main content

3 Juin, 2024

X modifie ses règles pour autoriser officiellement les contenus pour adultes

X modifie ses règles pour autoriser officiellement les contenus pour adultes

Internet héberge depuis longtemps toutes sortes de contenus, et personne n’a donc été surpris lorsque des internautes ont commencé à s’envoyer des messages pornographiques sur Twitter. X (anciennement Twitter) compte depuis longtemps de nombreuses communautés NSFW (not safe for work) actives, et bien que le réseau social ait officieusement autorisé les internautes à publier des contenus pour adultes, ses règles n’ont jamais interdit ou autorisé ces contenus de manière catégorique.

Cette situation est en train de changer, et bien sûr, pas dans le bon sens. Elon Musk devient de plus en plus fou ou alors, il espère gagner plus d’argent et rentabiliser X.

En effet, au cours du week-end, X a ajouté des clauses à ses règles, autorisant formellement les utilisateurs à publier des contenus adultes et graphiques sur la plateforme – avec quelques mises en garde. Les utilisateurs peuvent désormais publier des contenus NSFW produits de manière consensuelle, à condition qu’ils soient clairement identifiés comme tels. Les nouvelles règles s’appliquent également aux vidéos et aux images générées par l’IA.

La modification des règles n’est pas une surprise totale, puisque X, sous la direction d’Elon Musk, a déjà expérimenté l’hébergement formel de contenus pour adultes avec des communautés NSFW.

« Nous pensons que les utilisateurs devraient pouvoir créer, distribuer et consommer du matériel lié à des thèmes sexuels tant qu’il est produit et distribué de manière consensuelle. L’expression sexuelle, visuelle ou écrite, peut être une forme légitime d’expression artistique », peut-on lire sur la page de X consacrée aux politiques en matière de « contenu pour adultes ».

« Nous croyons en l’autonomie des adultes pour s’engager et créer des contenus qui reflètent leurs propres croyances, désirs et expériences, y compris ceux liés à la sexualité. Nous équilibrons cette liberté en limitant l’exposition au contenu adulte pour les enfants ou les utilisateurs adultes qui choisissent de ne pas le voir », peut-on lire sur la page.

Les règles de X en matière de contenu violent comportent également des directives similaires, mais X maintient que le contenu ne doit pas être « excessivement gore ou dépeindre des violences sexuelles ». La plateforme continue d’interdire les contenus qui menacent explicitement la violence ou qui l’incitent ou la glorifient.

La raison pour laquelle l’entreprise autorise les contenus graphiques est de permettre aux gens de participer à des conversations sur ce qui se passe autour d’eux, et d’inclure des images et des vidéos.

Le réseau social permet aux utilisateurs de marquer leurs posts comme contenant des médias sensibles, et ne permet pas aux utilisateurs de moins de 18 ans ou à ceux qui n’ont pas indiqué leur date de naissance sur leur profil de voir ces posts.

X n’a jamais vraiment interdit le porno, mais ces clauses pourraient lui permettre de créer des services autour des contenus pour adultes – pensez à créer un concurrent d’OnlyFans pour augmenter ses revenus.

Selon un rapport de Reuters datant de 2022 et citant des documents internes de l’entreprise, environ 13 % des messages postés sur la plateforme en 2022 contenaient des contenus pour adultes. Les contenus pour adultes sur X semblent avoir augmenté depuis lors, notamment en raison de la prolifération des robots pornographiques sur la plateforme.

Maintenant que le réseau social autorise officiellement les contenus pour adultes, il ne fait aucun doute que les autorités de régulation garderont un œil attentif sur X et sur ses efforts pour éliminer les contenus pornographiques non consensuels et les contenus pédopornographiques.

En octobre dernier, l’Australie a infligé une amende à X pour n’avoir pas fourni d’informations sur les contenus pédopornographiques et, à peu près au même moment, l’Inde a demandé à plusieurs réseaux sociaux, dont X, de retirer les contenus pédopornographiques de leurs plateformes.

https://techcrunch.com/2024/06/03/x-tweaks-rules-to-formally-allow-adult-content