Skip to main content

24 Nov, 2023

Un stéthoscope portable peut surveiller les patients en continu et en temps réel

Un stéthoscope portable peut surveiller les patients en continu et en temps réel

Les dispositifs portables sans fil se sont révélés capables d’assurer une surveillance continue de la santé avec une « précision de niveau clinique ».

Que vous ayez pris rendez-vous pour un bilan de santé ou que vous vous remettiez d’une maladie, votre médecin utilisera probablement un stéthoscope pour entendre ce qui se passe à l’intérieur de votre corps. Mais les médecins sont des gens très occupés et ne peuvent pas garder une oreille constante sur la poitrine d’un patient. C’est là que les wearables mis au point par des chercheurs de l’université Northwestern aux Etats-Unis pourraient entrer en jeu.

L’objectif de l’étude était de concevoir et de mettre au point un petit appareil sans fil qui pourrait être placé directement sur la peau de n’importe quelle région du corps pour surveiller en permanence le rythme cardiaque d’un patient, le flux d’air entrant et sortant des poumons, écouter les sons émis par les aliments ou les fluides (ou gaz) se déplaçant dans l’intestin ou même rechercher des problèmes de déglutition – « sans les encombrements associés à une technologie rigide, câblée et encombrante ».

Chaque dispositif portable a à peu près la taille d’un pansement, bien qu’un peu plus gros, avec 40 mm de long, 20 mm de large et 8 mm d’épaisseur. Il abrite une paire de microphones haute performance, une mémoire flash, une petite batterie et des composants électroniques dotés de la connectivité Bluetooth.

L’un des micros est orienté vers l’intérieur du corps pour capter ce qui se passe à l’intérieur, tandis que l’autre est orienté vers l’extérieur pour que les sons externes puissent être éliminés algorithmiquement de l’image sonore, tout en offrant une fenêtre sur le type d’environnement dans lequel se trouve le patient – ce qui peut être un facteur important lorsqu’il s’agit de bébés prématurés.

« Indépendamment de l’emplacement de l’appareil, l’enregistrement continu de l’environnement sonore fournit des données objectives sur les niveaux de bruit auxquels les bébés sont exposés », explique le Dr Wissam Shalish, néonatologiste à l’Hôpital de Montréal pour enfants et coauteur de l’article. « Il offre également des possibilités immédiates de traiter toutes les sources de stimuli auditifs stressants ou potentiellement compromettants. »

L’étude pilote a testé les dispositifs de surveillance portatifs sans fil non invasifs sur 15 bébés prématurés en collaboration avec l’Hôpital de Montréal pour enfants

Les chercheurs du Northwestern avaient à l’esprit les soins intensifs néonatals et les adultes en post-chirurgie lorsqu’ils ont développé ces dispositifs. Ils les ont testés sur 15 bébés prématurés souffrant de problèmes respiratoires ou intestinaux, ainsi que sur 55 adultes, et ont constaté qu’ils fonctionnaient avec une « précision de niveau clinique ».

Les dispositifs placés à la base de la gorge des bébés de l’unité de soins intensifs néonatals, par exemple, ont enregistré le flux d’air et les mouvements de la poitrine, ce qui pourrait permettre de détecter et de classer les sous-types d’apnée. Quant aux bébés équipés de capteurs placés à quatre endroits de l’abdomen, ils pourraient être surveillés pour détecter des problèmes de digestion.

Pour les tests sur les adultes, les chercheurs ont attaché les dispositifs sans fil à 35 personnes souffrant de maladies pulmonaires chroniques et à 20 adultes en bonne santé, et ont pu analyser simultanément une seule respiration provenant de différentes régions de chaque hôte.

« L’un des principaux avantages de ce dispositif est qu’il permet d’écouter et de comparer simultanément différentes régions des poumons », explique le Dr Ankit Bharat, chirurgien thoracique à la Northwestern Medicine. « En d’autres termes, c’est comme si 13 médecins hautement qualifiés écoutaient simultanément différentes régions des poumons avec leurs stéthoscopes, et que leurs esprits étaient synchronisés pour créer une évaluation continue et dynamique de la santé des poumons qui est traduite en un film sur un écran d’ordinateur réel.

https://www.nature.com/articles/s41591-023-02637-5

https://news.northwestern.edu/stories/2023/11/first-of-their-kind-wearables-capture-body-sounds-to-continuously-monitor-health/