Skip to main content

26 Fév, 2024

Un disque de la taille d’un DVD pouvant stocker 1 million de films

Un disque de la taille d’un DVD pouvant stocker 1 million de films

a, configuration à double faisceau pour l’écriture et la lecture en super résolution. b, processus de spin-coating pour l’ajout et la diffusion de matériaux et le moulage de disques vierges. c, la capacité d’un seul disque 3D à l’échelle nanométrique est approximativement équivalente à celle d’une bibliothèque Blu-ray de niveau pétabit ou d’une matrice de données HDD.

Une équipe d’ingénieurs photoniques affiliés à plusieurs institutions chinoises a mis au point un nouveau type de DVD optique capable de contenir jusqu’à un pétaoctet de données. Le groupe a utilisé un nouveau matériau pour recouvrir les DVD et de nouvelles techniques laser pour écrire les données. Les résultats sont publiés dans Nature.

Les DVD actuellement utilisés pour stocker des films et des données ont une capacité de 4,5 gigaoctets, ce qui permet de stocker environ deux heures de vidéo. Les données sont écrites à l’aide d’un laser qui grave une série de zéros et de uns sur la surface du disque. Dans ce nouveau projet, l’équipe chinoise a trouvé un moyen de stocker beaucoup plus de données sur un DVD en utilisant une approche entièrement nouvelle.

Leur nouvelle méthode consiste à stocker les données en 3D plutôt que sur une seule couche. L’équipe a découvert qu’elle pouvait stocker des données sur un seul disque avec jusqu’à 100 couches. Pour créer plusieurs couches sur un disque, l’équipe a mis au point un revêtement spécial et a ensuite développé un moyen de graver les couches individuelles en utilisant des modèles spéciaux de lumière et un colorant dans le revêtement qui permet la gravure à l’échelle des nanoparticules. Cela leur a permis de stocker des données à un niveau sans précédent.

L’équipe de chercheurs reconnaît qu’il reste encore quelques défis à relever avant que leurs DVD puissent être commercialisés. Actuellement, le processus d’écriture des données sur le disque est beaucoup trop lent et consomme beaucoup d’énergie – des problèmes qui, selon l’équipe, peuvent être corrigés. En outre, on ne sait pas encore exactement combien coûterait la fabrication de ces DVD ni combien les consommateurs pourraient payer.

Néanmoins, l’équipe de recherche est optimiste et pense être sur la bonne voie. Elle espère vendre des DVD capables de stocker des quantités massives de données, non seulement aux consommateurs, mais aussi aux installations de stockage de données, aux entreprises et aux sociétés de médias désireuses d’améliorer la qualité de leurs produits.

https://www.nature.com/articles/s41586-023-06980-y

https://dx.doi.org/10.1038/s41586-023-06980-y