Skip to main content

7 Juin, 2024

Quantinuum lance le premier ordinateur quantique 56-Qubits à ions piégés de l’industrie, battant ainsi un record de référence

Quantinuum lance le premier ordinateur quantique 56-Qubits à ions piégés de l’industrie, battant ainsi un record de référence

Quantinuum et JPMorgan Chase ont multiplié par 100 les performances de l’ordinateur quantique H2-1 de Quantinuum par rapport à la référence industrielle existante

Quantinuum, la plus grande société d’informatique quantique intégrée au monde, a dévoilé aujourd’hui le premier ordinateur quantique de l’industrie doté de 56 qubits d’ions piégés. H2-1 a encore amélioré sa fidélité, la meilleure du marché, et il est désormais impossible pour un ordinateur classique de la simuler entièrement.

Une équipe conjointe de Quantinuum et de JPMorgan Chase a exécuté un algorithme d’échantillonnage de circuits aléatoires (RCS), ce qui a multiplié par 100 les précédents résultats obtenus par Google en 2019 et a permis d’établir un nouveau record mondial pour l’indice de référence de l’entropie croisée. La combinaison de l’échelle et de la fidélité matérielle de H2-1 fait qu’il est difficile pour les supercalculateurs les plus puissants d’aujourd’hui et d’autres architectures de calcul quantique d’égaler ce résultat.

« Nous renforçons notre avance dans la course à l’informatique quantique tolérante aux pannes, en accélérant la recherche pour des clients tels que JPMorgan Chase d’une manière qui n’est possible avec aucune autre technologie, a déclaré Rajeeb Hazra, PDG de Quantinuum. L’accent que nous mettons sur la qualité des qubits plutôt que sur leur quantité modifie ce qui est possible et nous rapproche de la commercialisation tant attendue des applications quantiques dans des secteurs tels que la finance, la logistique, le transport et la chimie. »

L’analyse de Quantinuum indique également que le H2-1 exécute le RCS à 56 qubits avec une réduction estimée à 30 000 fois de la consommation d’énergie par rapport aux supercalculateurs classiques, ce qui le renforce en tant que solution privilégiée pour un large éventail de défis de calcul.

Figure 1. À N = 56 qubits, l’ordinateur quantique H2 atteint une fidélité plus de 100 fois supérieure sur des circuits informatiques difficiles à comparer aux expériences supraconductrices antérieures. Cela signifie que des ordres de grandeur en moins de prises de vue sont nécessaires pour obtenir une grande confiance dans la fidélité, ce qui donne lieu à des durées d’exécution totales comparables.

« La fidélité obtenue dans notre expérience d’échantillonnage de circuits aléatoires montre les performances sans précédent de l’ordinateur quantique Quantinuum au niveau du système. Nous sommes ravis d’exploiter cette haute fidélité pour faire progresser le domaine des algorithmes quantiques dans les cas d’utilisation industrielle en général, et financière en particulier », a indiqué Marco Pistoia, responsable de la recherche appliquée en technologie mondiale chez JPMorgan Chase.

L’annonce d’aujourd’hui est la dernière d’une série d’avancées réalisées par Quantinuum en 2024 :

  • En mars, la société a révélé une solution longtemps recherchée au « problème du câblage », démontrant que l’architecture du dispositif à charge quantique (QCCD) peut s’adapter à un grand nombre de qubits.
  • La série H de Quantinuum a été la première à atteindre les « trois 9 » (99,9 %) de fidélité de la porte à deux qubits sur toutes les paires de qubits dans un dispositif de production, une étape critique permettant la tolérance aux pannes.
  • Ensuite, en collaboration avec Microsoft, Quantinuum H2-1 a été déclaré le premier, et jusqu’à présent le seul ordinateur quantique capable d’atteindre le niveau 2 de l’informatique quantique résiliente, en créant quatre qubits logiques fiables utilisant la correction et la détection d’erreur pour atteindre une réduction de 800 fois le taux d’erreur.

« Microsoft se réjouit de poursuivre sa collaboration avec Quantinuum à l’occasion de la sortie de sa machine haute fidélité de 56 qubits, a commenté Dennis Tom, directeur général de Microsoft Azure Quantum. Récemment, les équipes ont créé quatre qubits logiques très fiables en appliquant le système de virtualisation de qubits d’Azure Quantum à la machine de 32 qubits de Quantinuum. Avec les qubits physiques supplémentaires disponibles sur la nouvelle machine de Quantinuum, nous prévoyons de créer davantage de qubits logiques avec des taux d’erreur encore plus faibles. En franchissant ces étapes, nous continuerons à accroître la résilience des opérations quantiques ainsi que l’utilité de l’informatique quantique. »

Quantinuum a également clôturé récemment une levée de fonds de 300 millions de dollars, sous l’égide de JPMorgan Chase, avec la participation de Mitsui & Co, Amgen et Honeywell, qui reste l’actionnaire majoritaire de la société, ce qui porte le total des capitaux levés par Quantinuum depuis sa création à environ 625 millions de dollars.

https://www.quantinuum.com/news/quantinuums-h-series-hits-56-physical-qubits-that-are-all-to-all-connected-and-departs-the-era-of-classical-simulation

Pour lire l’article scientifique, rendez-vous sur : https://arxiv.org/abs/2406.02501

À propos de Quantinuum

Quantinuum, la plus grande entreprise quantique intégrée au monde, est à l’origine de puissants ordinateurs quantiques et de solutions logicielles avancées. La technologie de Quantinuum est à l’origine de percées dans les domaines de la découverte de matériaux, de la cybersécurité et de l’IA quantique de nouvelle génération. Avec près de 500 employés, dont plus de 370 scientifiques et ingénieurs, Quantinuum mène la révolution de l’informatique quantique sur tous les continents. Depuis sa création par Honeywell et Cambridge Quantum en 2021, Quantinuum a levé environ 625 millions de dollars pour faire progresser le développement et la commercialisation de l’informatique quantique.