Skip to main content

17 Juin, 2024

McDonald’s met fin à son test d’IA au volant

McDonald’s met fin à son test d’IA au volant

Le géant de la restauration rapide basé à Chicago met fin à son partenariat avec IBM à propos de la prise de commande automatisée sans expansion. Mais McDonald’s reste persuadé que l’IA au volant fait partie de son avenir.

McDonald’s met fin à l’essai de prise de commande automatisée au volant qu’il mène depuis deux ans avec IBM et prévoit de retirer la technologie de la centaine de restaurants qui l’utilisaient jusqu’à présent.

Mais l’entreprise n’a pas écarté la perspective de l’IA au volant, suggérant que McDonald’s envisage de trouver un nouveau partenaire pour ses efforts de prise de commande automatisée.

« Bien qu’il y ait eu des succès jusqu’à présent, nous pensons qu’il y a une opportunité d’explorer les solutions de commande vocale de manière plus large », a déclaré Mason Smoot, directeur des restaurants de McDonald’s USA. « Après un examen approfondi, McDonald’s a décidé de mettre fin à son partenariat actuel avec IBM sur l’AOT (Automated Order-Taking) et la technologie sera désactivée dans tous les restaurants qui la testent actuellement, au plus tard le 26 juillet 2024. »

Mason Smoot a déclaré que la société continuerait à évaluer ses projets afin de prendre « une décision éclairée sur une future solution de commande vocale d’ici la fin de l’année. »

McDonald’s teste l’IA vocale au volant depuis 2021. Ce test fait suite à la vente par la société de son McD Tech Labs à IBM cette année-là. 

Dans une déclaration, McDonald’s a déclaré que l’objectif du test était de déterminer si la commande vocale automatisée pouvait accélérer le service et simplifier les opérations.

La société a souligné, à la fois dans sa déclaration et dans le message adressé aux opérateurs, qu’IBM reste un « partenaire de confiance et que nous continuerons à utiliser un grand nombre de ses produits dans notre système global ».

« Alors que nous allons de l’avant, notre travail avec IBM nous a donné la certitude qu’une solution de commande vocale pour le service au volant fera partie de l’avenir de nos restaurants », a déclaré McDonald’s. « Nous voyons d’énormes possibilités dans la mise en place d’une solution de commande vocale pour le service au volant. « Nous voyons d’énormes opportunités dans l’évolution de la technologie de nos restaurants et nous continuerons à évaluer des solutions évolutives à long terme qui nous aideront à prendre une décision éclairée sur une future solution de commande vocale d’ici la fin de l’année ».

Dans un communiqué, IBM a indiqué qu’elle discutait avec d’autres chaînes de restauration rapide pour l’utilisation de la technologie.

« IBM a développé des technologies de prise de commande automatisée avec McDonald’s pour soutenir l’utilisation émergente de l’IA à commande vocale dans les restaurants avec service au volant », a déclaré l’entreprise. « Cette technologie a prouvé qu’elle possédait certaines des capacités les plus complètes de l’industrie, qu’elle était rapide et précise dans certaines des conditions les plus exigeantes.

« Alors que McDonald’s réévalue et affine ses plans pour l’AOT, nous nous réjouissons de continuer à travailler avec eux sur une variété d’autres projets.« 

McDonald’s a adopté une approche délibérée de l’IA au volant, alors que de nombreuses autres chaînes de restaurants se sont lancées à corps perdu dans l’aventure. Checkers et Rally’s, Hardee’s, Carl’s Jr, Krystal, Wendy’s, Dunkin et Taco Johns testent ou ont mis en œuvre la technologie dans leurs drive-thrus (service au volant).

L’objectif des entreprises est d’automatiser la tâche et de supprimer le besoin d’un employé, ce qui peut permettre aux restaurants de fonctionner avec moins d’employés ou de redistribuer ces derniers à d’autres tâches.

Mais des questions se posent quant à savoir si cette technologie est prête pour le prime time, compte tenu des inquiétudes concernant l’exactitude des commandes.

Toutefois, les commentaires de McDonald’s sur l’avenir de l’IA à commande vocale suggèrent que l’entreprise a vu suffisamment de perspectives pour aller de l’avant, même si c’est avec un autre fournisseur. « IBM nous a donné la certitude qu’une solution de commande vocale pour le service au volant fera partie de l’avenir de nos restaurants, et nous tenons à remercier sincèrement IBM et les équipes des restaurants qui ont participé à ce test crucial », conclut Mason Smoot.

https://www.restaurantbusinessonline.com/technology/mcdonalds-ending-its-drive-thru-ai-test