Skip to main content

27 Mar, 2024

L’utilisation d’un chatbot est liée à la perte de mémoire et à la procrastination chez les étudiants

L’utilisation d’un chatbot est liée à la perte de mémoire et à la procrastination chez les étudiants

Vous n’aurez pas toujours un chatbot IA dans votre poche… N’est-ce pas ?

La fuite des cerveaux: Une nouvelle étude a établi un lien inquiétant entre la perte de mémoire et la baisse des notes chez les étudiants qui utilisaient le ChatGPT, dans une exploration précoce mais fascinante de l’impact rapide que les grands modèles de langage ont eu dans l’éducation.

Comme le montre une nouvelle étude publiée dans l’International Journal of Educational Technology in Higher Education, les chercheurs ont interrogé des centaines d’étudiants universitaires – de la licence au doctorat – au cours de deux phases, à l’aide d’évaluations auto-déclarées. Ils ont été incités à le faire en constatant que de plus en plus de leurs propres étudiants se tournaient vers le ChatGPT.

« Mon intérêt pour ce sujet est né de la prévalence croissante de l’intelligence artificielle générative dans le monde universitaire et de son impact potentiel sur les étudiants », a déclaré à PsyPost Muhammad Abhas, coauteur de l’étude à l’université nationale de l’informatique et des sciences émergentes au Pakistan. « L’année dernière, j’ai observé que mes étudiants se fiaient de plus en plus, sans esprit critique, aux outils d’intelligence artificielle générative pour les divers travaux et projets que je leur confiais. »

La main à la pâte

Lors de la première phase, les chercheurs ont recueilli les réponses de 165 étudiants qui ont utilisé une échelle de huit points pour indiquer leur degré de dépendance à l’égard de ChatGPT. Les questions allaient de « J’utilise ChatGPT pour mes travaux de cours » à « ChatGPT fait partie de ma vie sur le campus ».

Pour valider ces résultats, ils ont également mené une deuxième phase plus rigoureuse, « décalée dans le temps », au cours de laquelle ils ont élargi leur champ d’action à près de 500 étudiants, qui ont été interrogés trois fois à une ou deux semaines d’intervalle.

Sans surprise, les chercheurs ont constaté que les étudiants soumis à une lourde charge de travail universitaire et à une « pression temporelle » étaient beaucoup plus susceptibles d’utiliser ChatGPT. Ils ont observé que ceux qui utilisaient ChatGPT faisaient état d’une plus grande procrastination, d’une plus grande perte de mémoire et d’une baisse de leur moyenne générale. La raison en est très simple : le chatbot, que ses réponses soient bonnes ou mauvaises, rend le travail scolaire trop facile.

« Comme ChatGPT peut répondre rapidement à toutes les questions posées par un utilisateur, les étudiants qui l’utilisent de manière excessive peuvent réduire leurs efforts cognitifs pour mener à bien leurs tâches académiques, ce qui se traduit par une mauvaise mémoire », écrivent les chercheurs dans l’étude.

Une vision à double sens

Il y a cependant eu quelques surprises. « Contrairement aux attentes, les étudiants plus sensibles aux récompenses étaient moins susceptibles d’utiliser l’IA générative », a expliqué Muhammad Abbas à PsyPost, suggérant que ceux qui cherchaient à obtenir de bonnes notes évitaient d’utiliser le chatbot par crainte de se faire prendre.

Il est possible que la relation entre l’utilisation du ChatGPT et ses effets négatifs soit bidirectionnelle, note PsyPost. Un élève peut se tourner vers le chatbot parce qu’il a déjà de mauvaises notes, et non l’inverse. Il convient également de tenir compte du fait que les données ont été autodéclarées, ce qui comporte ses propres biais.

Il ne s’agit pas pour autant de disculper l’IA. Sur la base de ces résultats, nous devrions nous méfier du rôle de ChatGPT dans l’éducation.

« Le commun des mortels devrait reconnaître le côté obscur de l’utilisation excessive de l’IA générative », a déclaré Muhammad Abbas. « Bien que ces outils soient pratiques, ils peuvent également avoir des conséquences négatives telles que la procrastination, la perte de mémoire et la baisse des résultats scolaires. »

https://futurism.com/the-byte/chatgpt-memory-loss-procrastination

https://www.psypost.org/chatgpt-linked-to-declining-academic-performance-and-memory-loss-in-new-study/