Skip to main content

21 Mar, 2024

Les drones en forme de « boîtes de lait volantes » vont commencer à livrer des denrées alimentaires en Suède

Les drones en forme de « boîtes de lait volantes » vont commencer à livrer des denrées alimentaires en Suède

Le drone Aerit Nimbi, qui peut livrer bien plus que du lait, et l’un de ses cartons hissés par un treuil.

Les habitants d’une partie de la Suède recevront bientôt des livraisons de nourriture par drone aérien. Ce service, qui utilise des multicoptères ressemblant à d’anciens bidons de transport de lait, pourrait être mis en place dans tout le pays et au-delà.

Connu sous le nom de foodora Air, le projet est le fruit d’une collaboration entre trois entreprises suédoises : la société de connectivité mobile Tele2, la société de livraison de restaurants et d’épiceries foodora et le fabricant de drones de livraison Aerit. Le service débutera en mai dans la municipalité de Värmdö (près de Stockholm).

Les clients commenceront par utiliser l’application foodara pour commander de la nourriture auprès d’un commerce participant dans la région. Si le client est déjà connu pour vivre dans une maison adaptée à la livraison par drone – pas dans une tour d’habitation, par exemple -, un carton contenant sa commande sera chargé dans l’un des drones Nimbi d’Aerit dans l’entreprise.

Ensuite, l’aéronef à pilotage automatique décollera et volera jusqu’à l’adresse du client, en utilisant les technologies 5G et IoT de Tele2 pour rester en contact avec son superviseur humain situé à distance (qui peut prendre le contrôle si nécessaire) pendant toute la durée du vol.

Une fois arrivé à destination, le drone reste en vol stationnaire tout en descendant le carton sur un câble jusqu’à la propriété du client. Une fois le carton posé au sol et relâché, le câble est remonté et le drone retourne à sa base.

Ce mode de livraison, dans lequel le drone plane en altitude tout en faisant descendre sa charge utile sur un câble, présente plusieurs avantages par rapport aux systèmes dans lesquels le drone lui-même doit atterrir au sol.

D’une part, les personnes au niveau du sol ne sont pas soumises au bruit du moteur du drone, ni placées à proximité de ses hélices qui tournent dangereusement. D’autre part, le drone n’a pas besoin de perdre du temps et de l’énergie à essayer de se frayer un chemin à travers des obstacles en surplomb tels que des branches d’arbres. Enfin, comme les livraisons peuvent être effectuées beaucoup plus rapidement, l’aéronef peut voler plus loin par charge de batterie.

Si vous voyez un de ces appareils voler au-dessus de votre tête à Värmdö, vous saurez maintenant de quoi il s’agit

Le Nimbi utilise un total de six unités moteur/hélice résistantes aux intempéries, disposées en trois séries de deux aux extrémités de ses trois bras. Il peut transporter une charge maximale de 4 kg dans une soute de 10 litres et a un rayon d’action de 12 km à pleine charge – il peut parcourir 21 km à vide. En vol stationnaire, il produit un bruit de moteur de 65 décibels – un niveau qu’Aerit décrit comme étant similaire à celui d’un environnement de bureau animé.

« Nous sommes fiers d’être les premiers en Europe à lancer de véritables livraisons par drone, et nous sommes ravis d’avoir Tele2 et Aerit comme partenaires dans cette aventure passionnante », a déclaré Daniel Gustafsson Raba, directeur des opérations de foodora. « Selon moi, les livraisons rapides à domicile sont un enjeu démocratique. Quel que soit l’endroit où l’on se trouve dans le pays, il devrait être possible d’obtenir rapidement ce dont on a besoin, comme des médicaments ou des produits d’épicerie. »

https://www.tele2.com/media/news/2024/tele2-and-foodora-in-revolutionary-collaboration-connected-drones-deliver-food-from-the-sky-to-the-doorstep/

https://aerit.io/