Skip to main content

22 Déc, 2022

Le journal britannique The Guardian victime d’un grave incident informatique qui pourrait être une attaque par ransomware.

Le journal britannique The Guardian victime d’un grave incident informatique qui pourrait être une attaque par ransomware.

L’incident a touché une partie de l’infrastructure technologique de la société de médias, et le personnel a été invité à travailler à domicile.

Le Guardian a été touché par un grave incident informatique, qui serait une attaque par ransomware. L’incident a commencé tard dans la nuit de mardi à mercredi et a affecté certaines parties de l’infrastructure technologique de l’entreprise, le personnel étant invité à travailler à domicile.

Les services en coulisses ont également été perturbés.

La publication en ligne n’a pas été affectée, les articles continuant à être rédigés et publiés sur le site et l’application du Guardian.

L’entreprise a déclaré qu’elle était confiante dans sa capacité à produire le journal imprimé de jeudi.

Les organes de presse du monde entier sont régulièrement la cible de cyberattaques menées par des criminels et des États, mais à ce stade, l’entreprise a déclaré qu’il s’agissait probablement d’une attaque par ransomware. Il s’agit de pirates qui accèdent à un système informatique et exigent le rétablissement des services.

La directrice générale du Guardian Media Group, Anna Bateson, et la rédactrice en chef, Katharine Viner, ont déclaré au personnel : « Comme chacun le sait, un incident grave a affecté notre réseau et nos systèmes informatiques au cours des dernières 24 heures. Nous pensons qu’il s’agit d’une attaque par ransomware, mais nous continuons à envisager toutes les possibilités.

« Nous continuons à publier globalement sur notre site web et nos applications et, bien que certains de nos systèmes internes soient affectés, nous sommes convaincus que nous serons en mesure de publier en version imprimée demain. Nos équipes technologiques se sont efforcées de gérer tous les aspects de cet incident, la grande majorité de notre personnel pouvant travailler depuis son domicile, comme nous l’avons fait pendant la pandémie.

« Nous continuerons à tenir informés notre personnel et toute autre personne concernée. Nous ferons à nouveau le point sur la situation à la fin de la journée. A quelques exceptions près, nous souhaitons que chacun travaille à domicile pour le reste de la semaine, sauf avis contraire de notre part.

« Merci à tous ceux qui ont travaillé dur tout au long de cet incident pour que nous puissions continuer à publier, à prendre soin de nos lecteurs, de nos supporters et de nos annonceurs, et pour que nos systèmes de base restent disponibles pour nos collègues. »

https://www.theguardian.com/media/2022/dec/21/guardian-hit-by-serious-it-incident-believed-to-be-ransomware-attack