Skip to main content

20 Juin, 2024

La puissance de l’IA au service de la lutte contre les cyberattaques

La puissance de l’IA au service de la lutte contre les cyberattaques

La nouvelle startup Seven AI obtient un financement de 36 millions de dollars pour son logiciel qui réinvente le centre de commande qui surveille l’infrastructure informatique d’une organisation.

Des vétérans de la technologie israéliens ont lancé une startup basée aux États-Unis qui utilisera la puissance de l’IA pour prévenir les cyberattaques. Son logiciel serait capable de traquer les cybermenaces de manière autonome et de mener des enquêtes.

Lior Div et Yonatan Striem Amit ont commencé à développer la technologie de leur nouvelle entreprise, Seven AI, en février. Ils ont annoncé le 8 juin qu’ils avaient déjà attiré 36 millions de dollars de fonds d’amorçage.

Ils affirment être en mission, utilisant l’IA pour réinventer le centre de commande – SOC ou Security Operations Center – qui surveille l’ensemble de l’infrastructure informatique d’une organisation, y compris les sites web, les bases de données, les serveurs, les applications, les réseaux, les ordinateurs de bureau et les centres de données.

« Alors que les attaquants exploitent la puissance de l’IA pour déclencher des cyber-attaques d’une ampleur sans précédent, le temps est venu d’équiper les défenseurs de la même technologie de pointe », écrivent-ils dans un message publié sur LinkedIn. « Notre mission est claire : armer ces défenseurs avec l’IA, afin de renverser la vapeur dans la bataille de la cybersécurité ».

Le site web de Seven AI est pour l’instant très peu explicite. Il indique aux visiteurs qu’il « réinvente le SOC » et les invite à s’inscrire sur une liste d’attente pour obtenir de plus amples informations.

Yonathan Striem Amit donne plus de détails dans un autre message sur LinkedIn. « Notre système d’IA multi-agents, formé avec des renseignements complets sur les menaces, effectue un triage automatisé et suggère des réponses dans les systèmes des clients, en tenant compte des subtilités de leur entreprise et de leurs préférences », écrit-il.

« Cette approche élimine le besoin d’une ingénierie de détection complexe, d’une chasse aux menaces manuelle et de playbooks, ce qui permet aux équipes de sécurité de se concentrer sur des initiatives stratégiques. »

Div et Amit ont conjointement fondé la startup israélienne de cybersécurité Cybereason en 2012, offrant aux entreprises une protection contre les ransomwares et les attaques de logiciels malveillants. Elle a attiré 850 millions de dollars de financement et, à son apogée en juillet 2021, elle était évaluée à 3 milliards de dollars.

Mais elle a été durement touchée par la récession mondiale de 2022. Sa valeur a chuté à 300 millions de dollars, elle a été contrainte de réduire ses effectifs de 1 500 personnes et, l’année dernière, les cofondateurs Div (PDG) et Amit (directeur technique) ont démissionné.

Ils ont ensuite créé Seven AI, basée à Boston, et ont attiré des fonds de Greylock Partners, le fonds de capital-risque de la Silicon Valley, ainsi que de CRV et Spark Capital – tous deux basés aux États-Unis et ayant soutenu Cybereason à ses débuts.

Dans un message publié sur LinkedIn, Greylock a déclaré : « Les fondateurs Lior Div et Yonatan Striem Amit sont des entrepreneurs exceptionnels qui répètent leur expérience et qui possèdent une grande expertise dans le domaine de la cybersécurité. Nous, chez Greylock, sommes fiers de diriger leur premier tour de table et d’être leurs premiers partenaires ».

Greylock a fourni un financement de pré-amorçage et évalué la société à plus de 100 millions de dollars en septembre dernier, avant même qu’elle n’ait commencé à développer son produit, selon un rapport du Wall Street Journal.

https://sevenai.com