Skip to main content

26 Juin, 2024

Des scintigraphies osseuses plus rapides et plus claires changent la donne pour les patients

Des scintigraphies osseuses plus rapides et plus claires changent la donne pour les patients

Grâce au Veriton-CT, les enfants peuvent passer beaucoup moins de temps dans les appareils d’imagerie de médecine nucléaire.

Spectrum Dynamics a mis au point un système d’imagerie nucléaire qui permet de réduire considérablement la durée des examens médicaux et l’exposition des patients aux rayonnements.

Un système d’imagerie nucléaire israélien unique en son genre, désormais utilisé dans de grands hôpitaux internationaux, permet de raccourcir considérablement les procédures tout en fournissant des images plus précises et plus claires.

Une scintigraphie osseuse qui dure habituellement 45 minutes ne prend plus que 12 minutes, avec une qualité d’image plusieurs fois supérieure, grâce à la nouvelle version du système Veriton de Spectrum Dynamics, présentée l’année dernière lors de la réunion annuelle de la Society of Nuclear Medicine and Molecular Imaging (Société de médecine nucléaire et d’imagerie moléculaire).

Cette différence change la donne, en particulier pour les patients pédiatriques qui essaient de rester calmes et immobiles pendant les procédures d’imagerie.

Le Schneider Children’s Medical Center de Petah Tikva a été le premier hôpital pédiatrique au monde à mettre en œuvre le système Veriton-CT de Spectrum Dynamics, il y a environ six mois. D’autres ont suivi depuis.

Plus efficace et plus efficient

« En médecine nucléaire, nous disposons de gamma-caméras – également appelées caméras SPECT – qui détectent les radiations émises par le patient, à partir desquelles elles peuvent reconstruire une image 2D ou 3D montrant la distribution du produit radiopharmaceutique injecté dans le corps. Les variations par rapport à la distribution normale prévue indiquent la présence d’une maladie », explique le Dr Zvi Bar-Sever, directeur de l’Institut de médecine nucléaire de Schneider et président de la Société israélienne de médecine nucléaire.

« Nous disposons également de caméras SPECT combinées à un scanner – SPECT/CT – qui permettent d’effectuer à la fois un examen de médecine nucléaire et un scanner en une seule séance d’imagerie. Nos stations de travail enregistrent et fusionnent les données SPECT et CT. L’image combinée améliore la précision de notre diagnostic ».

Alors qu’une caméra SPECT classique comporte deux grandes têtes d’imagerie prenant des images simultanément dans toutes les directions, la caméra Veriton-CT a une conception différente et un type différent de détecteurs de rayonnement, explique Zvi Bar-Sever.

Le Schneider Children’s Medical Center a été le premier hôpital au monde à installer la caméra Veriton-CT de Spectrum Dynamics. Avec l’aimable autorisation de Spectrum Dynamics

« Au lieu de deux grandes têtes, cette caméra comporte 12 têtes plus petites reliées à un anneau. Chaque tête est équipée d’un détecteur de rayonnement numérique. Ces têtes s’approchent extrêmement près du patient dans toutes les directions. Cela rend le processus de collecte des radiations émises par le patient beaucoup plus efficace », explique-t-il.

Et les images ne sont pas planaires ; elles sont en 3D dès le départ.

Moins de temps et de radiations

Avec le Veriton-CT de Spectrum Dynamics, ajoute Zvi Bar-Sever, « vous pouvez raccourcir le temps d’imagerie et réduire la quantité de radioactivité que vous administrez aux patients pour le scanner ».

« C’est particulièrement important pour les enfants, car ils sont plus exposés aux effets dangereux des rayonnements ionisants et nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour réduire ces effets. »

La politique du Centre Médical pour Enfants Schneider est de réaliser des scanners de médecine nucléaire sans sédation ni anesthésie en distrayant visuellement les enfants à l’aide d’un système de divertissement audiovisuel.

« Mais certains scanners peuvent durer jusqu’à 30 ou 60 minutes et même l’enfant le plus coopératif peut bouger, ce qui signifie que nous pouvons être amenés à répéter le processus de scannérisation. La caméra Veriton nous permet de terminer plus rapidement, tout en réduisant l’exposition aux radiations.« 

Zvi Bar-Sever explique qu’un scanner rénal au DMSA prend habituellement 20 à 25 minutes. Avec la caméra Veriton, il ne prend que cinq minutes et l’irradiation est réduite de 25 %.

Une scintigraphie MIBG classique, utilisée pour diagnostiquer et traiter les tumeurs du neuroblastome, prend 90 minutes. Le Veriton réduit ce temps de moitié.

« La réalisation d’un scanner avec la caméra Veriton-CT nous permet de mesurer la quantité de radioactivité et la concentration du produit radiopharmaceutique à n’importe quel endroit du corps », explique Zvi Bar-Sever.

« Si nous voyons plusieurs métastases, nous pouvons non seulement décrire leur emplacement, mais aussi les mesurer avec cette caméra. Nous pouvons alors donner un chiffre à la charge tumorale sur le corps et en assurer le suivi à l’avenir. Il s’agit d’une information utile pour les cliniciens, que nous ne pouvions pas fournir auparavant avec la caméra conventionnelle. »

Un nouveau type de détecteur

Spectrum Dynamics a été fondée il y a environ 18 ans et son siège social se trouve à Césarée (nord-ouest d’Israël), avec des bureaux en Floride, en Suisse, à Hong Kong, à Shanghai et à Tokyo. Cette société privée emploie quelque 190 personnes dans le monde.

La première tâche du fondateur et directeur technique de la société, Yoel Zilberstein, a été de changer le paradigme vieux de 40 ans de l’utilisation de l’iodure de sodium dans l’imagerie nucléaire.

Cherchant à améliorer la résolution et la précision, il a inventé un scanner numérique basé sur un nouveau matériau semi-conducteur, le tellurure de cadmium et de zinc (CZT), qui convertit directement les photons (rayons gamma) en signaux électriques.

Le premier produit commercial de la société, D-SPECT, utilise la technologie du détecteur numérique à semi-conducteurs CZT principalement pour l’imagerie cardiaque.

« Avec le D-SPECT, il n’est plus nécessaire de passer par plusieurs processus, car il convertit directement l’énergie déposée dans le CZT en images », explique Johann Fernando, vice-président exécutif du marketing de Spectrum Dynamics, basé en Floride.

« Le matériau offre une bien meilleure résolution énergétique. Il permet de détecter les photons qui atteignent le détecteur avec plus de précision et de netteté afin de pouvoir détecter les maladies. Yoel Zilberstein a également inventé des détecteurs pivotants qui permettent d’examiner l’ensemble du corps du patient de manière plus uniforme. »

Premier sur le marché

La plateforme Veriton a été mise sur le marché il y a environ cinq ans. L’ajout de la tomodensitométrie au scanner a été introduit il y a environ trois ans et a constitué un développement unique.

« Nous avons été les premiers à commercialiser une plate-forme entièrement numérique à 360 degrés », déclare Johann Fernando, ajoutant que GE a récemment lancé un produit similaire.

Pour le Schneider Children’s Medical Center, le fait que le Veriton-CT soit conçu et fabriqué en Israël est un grand avantage, déclare Zvi Bar-Sever.

« Nous pouvons communiquer avec tous les ingénieurs et développeurs pour essayer de nouvelles améliorations et suggestions. Ce type d’assistance en temps réel n’existe pas avec les grandes marques.

Les appareils D-SPECT et Veriton de Spectrum Dynamics ont été vendus dans de nombreux pays, notamment dans des hôpitaux de premier plan tels que le Brigham and Women’s Hospital à Boston, le Mount Sinai à New York, le CHUM à Montréal et d’autres centres en Thaïlande, en France et en Espagne.

https://spectrum-dynamics.com