Skip to main content

8 Jan, 2024

CES 2024: .lumen fabrique des lunettes qui permettent aux aveugles de vivre une vie meilleure.

CES 2024: .lumen fabrique des lunettes qui permettent aux aveugles de vivre une vie meilleure.

Il y a aujourd’hui 40 millions de personnes aveugles dans le monde, et malgré toutes les avancées technologiques, les solutions de mobilité les plus utilisées sont la canne et le chien d’aveugle. Le chien d’aveugle est unanimement considéré comme une bonne option, mais il présente quelques inconvénients. Le dressage d’un chien guide coûte entre 40 et 70 000 dollars (36 000 et 67 000 €), et c’est une lourde responsabilité pour une personne aveugle que de s’occuper d’un tel compagnon.

C’est pourquoi il n’y a que 28 000 chiens guides pour 40 millions de personnes souffrant d’un handicap visuel. .lumen propose une solution qui reproduit les avantages d’un chien-guide sans les inconvénients qui en font une solution non évolutive.

  • Des lunettes qui reproduisent les caractéristiques d’un chien-guide
  • Tire votre tête, et non votre main, grâce à un système de retour d’information exclusif.
  • La conduite autonome, la robotique et l’IA au service de la mobilité

Grâce aux dernières avancées en matière de conduite autonome, d’intelligence artificielle et de robotique, .lumen se comporte comme un chien d’aveugle virtuel sous la forme d’une paire de lunettes. Pour faire une analogie avec le chien d’aveugle : Un chien d’aveugle peut guider son utilisateur vers des objets tels qu’un siège libre, une porte, ou même vers la maison s’il connaît le chemin.

Il le fait en tirant la main de l’utilisateur, en le maintenant sur le trottoir, en l’arrêtant au passage piéton, etc. La principale interface entre le chien-guide et son utilisateur est la traction de la main.

Les lunettes .lumen font exactement la même chose que le chien d’aveugle, et même plus, mais au lieu de tirer la main de l’utilisateur, elles tirent la tête de l’utilisateur grâce à l’interface de retour haptique brevetée .lumen qui donne l’impression d’une vibration sur le front de l’utilisateur, l’éloignant des obstacles, le guidant vers la destination visée, etc.

Combinaison d’IA et d’algorithmes classiques, ce qui se rapproche le plus des lunettes .lumen, ce sont les voitures autopilotées. Les lunettes utilisent des technologies d’autopilotage réduites à un objet que l’on peut porter confortablement sur la tête :

– Elles comprennent le monde en 3D, les mouvements du monde, les mouvements de l’utilisateur. Elles comprennent les endroits où il n’y a pas d’obstacles, mais aussi les surfaces sur lesquelles il est possible de marcher en toute sécurité (route ou trottoir, étendue d’eau ou terrain plat, etc.)

– Ils calculent des chemins sûrs loin des obstacles et des zones dangereuses, vers des destinations cibles, ou simplement un guidage général, plus de 100 fois par seconde.

– Elles guident les personnes aveugles sur ces chemins à l’aide d’un retour haptique breveté et les informent sur les objets d’intérêt environnants à l’aide d’un retour auditif breveté. Les lunettes .lumen font donc tout ce que fait le chien d’aveugle, et plus encore, à un coût inférieur d’un ordre de grandeur à celui du chien.

Fonctionnant à la limite de ce que la conduite autonome, l’IA et la technologie robotique peuvent faire, les lunettes .lumen ont été testées par plus de 250 personnes aveugles, font actuellement l’objet d’une étude clinique et arriveront bientôt sur le marché.

https://www.dotlumen.com/