Skip to main content

25 Oct, 2019

Une tétine « intelligente » conçue pour mesurer la glycémie des bébés

Une tétine « intelligente » conçue pour mesurer la glycémie des bébés

Bien qu’elle n’ait pas encore été testée sur des bébés, la tétine a été testée sur des adultes diabétiques.

En raison de la peau douce et sensible des nourrissons, ce n’est généralement pas une bonne idée de les équiper de biocapteurs médicaux qui sont fixés directement sur leur corps. Les scientifiques ont donc mis au point ce qui pourrait être une alternative, sous la forme d’une tétine qui mesure le taux de glucose dans la salive des petits.

Le dispositif de preuve de concept a été créé par une équipe dirigée par le professeur Joseph Wang de l’Université de Californie-San Diego et le professeur Alberto Escarpa de l’Université espagnole d’Alcalá.

Essentiellement, l’idée est que lorsqu’un bébé suce la tétine, les mouvements de sa bouche pompent la salive dans un canal étroit du mamelon du gadget. Ce liquide se retrouve dans une chambre de détection électrochimique à la base de l’appareil, où une enzyme fixée à une bande d’électrode convertit le glucose de la salive en un signal électrique faible.

Ce signal est à son tour détecté sans fil à l’aide d’une application pour smartphone, qui détermine la glycémie en fonction de l’intensité du signal. Les taux de glucose dans la salive sont en corrélation avec ceux de la circulation sanguine.

Généralement, pour surveiller la glycémie d’un nourrisson à l’aide de la technologie actuelle, le bébé doit être emmené à l’hôpital et relié à un capteur qui perfore la peau – il détecte le glucose dans le liquide interstitiel entre les cellules de la peau. On espère qu’une fois la technologie de la tétine sera perfectionnée, elle pourrait fournir un moyen beaucoup moins invasif et moins pénible d’obtenir les mêmes données.

Bien que l’appareil n’ait pas encore été testé sur des bébés, il a déjà mesuré avec précision l’évolution de la glycémie chez des adultes volontaires atteints de diabète de type 1. Plus tard, il pourrait également être en mesure de détecter et de mesurer les biomarqueurs associés à d’autres maladies.

https://www.acs.org/content/acs/en/pressroom/presspacs/2019/acs-presspac-october-23-2019/pacifier-biosensor-could-help-monitor-newborn-health.html

https://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/acs.analchem.9b03379