Skip to main content

14 Mar, 2023

Un appareil à porter au poignet réduit la gravité des tics de la maladie Gilles de la Tourette

Un appareil à porter au poignet réduit la gravité des tics de la maladie Gilles de la Tourette

Le Neupulse délivre de légères impulsions électriques au nerf médian du poignet.

Les personnes atteintes du syndrome de Gilles de la Tourette pourraient trouver un nouvel espoir dans un dispositif porté au poignet. Lors d’un test de cette technologie, la majorité des participants ont constaté une réduction de la gravité des tics d’au moins 25 %.

Le syndrome de Gilles de la Tourette se traduit par des tics physiques et verbaux involontaires et perturbateurs, qui surviennent généralement plusieurs fois par jour.

Il y a trois ans, des scientifiques de l’université britannique de Nottingham ont annoncé avoir découvert que la stimulation électrique rythmique du nerf médian du poignet réduisait de manière significative la fréquence et l’intensité de ces tics. Plus précisément, les séances de stimulation nerveuse pulsée ont produit des schémas d’activité cérébrale rythmique qui ont été associés à la suppression des tics.

La société Neurotherapuetics Ltd, issue de l’université de Nottingham, a maintenant intégré ce traitement dans un dispositif portable contrôlé par une application, dénommée Neupulse. Ce dispositif a récemment fait l’objet d’un essai clinique en double aveugle auquel ont participé 121 patients atteints de la Tourette au Royaume-Uni.

La moitié de ces personnes ont reçu un Neupulse fonctionnel, tandis que l’autre moitié a reçu un dispositif fictif. Les deux groupes ont été invités à activer le dispositif portable cinq jours par semaine, à la même heure chaque jour, pendant 15 minutes par session. Ils l’ont fait pendant quatre semaines.

Il s’est avéré que 59 % des sujets utilisant le dispositif réel ont signalé une réduction de la gravité des tics supérieure d’au moins 25 % à celle signalée par le groupe de contrôle. Dans certains cas, la réduction atteignait même 35 %. On espère que ces chiffres augmenteront au fur et à mesure du développement de la technologie.

« Les résultats de cet essai marquent une étape passionnante vers un traitement efficace et non invasif du syndrome de Gilles de la Tourette pouvant être utilisé à domicile », a déclaré le Dr Barbara Morera Maiquez, PDG de Neurotherapeutics et principal scientifique de l’étude. Barbara Morera Maiquez. « Nous nous concentrons maintenant sur l’utilisation des connaissances issues de l’essai pour développer un dispositif commercial qui pourra être mis à la disposition des personnes atteintes du syndrome de la Tourette. »

Les plans prévoient la mise sur le marché d’un produit d’ici 2026.

https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2023.03.06.23286799v1

https://www.nottingham.ac.uk/news/clinical-trial-tourettes

https://www.neupulse.co.uk/