Skip to main content

10 Jan, 2023

L’evoBOT auto-équilibré saisit et transporte des marchandises

L’evoBOT auto-équilibré saisit et transporte des marchandises

Photographié ici en mode non porteur, l’evoBOT « s’appuie sur lui » pour atteindre une vitesse maximale de 10 mètres par seconde.

Il existe des robots à roues rapides, agiles et auto-équilibrés, mais aussi des robots capables de saisir et de transporter des objets. L’evoBOT pourrait toutefois s’avérer particulièrement utile, car il combine ces deux caractéristiques en une seule machine intelligente.

Conçu par des scientifiques de l’Institut Fraunhofer pour le flux de matériaux et la logistique en Allemagne, le prototype de l’evoBOT reste debout grâce à ce que l’on appelle le principe du pendule inversé mobile. En termes simples, cela signifie que la partie inférieure du robot se déplace constamment d’avant en arrière afin de maintenir le poids de la partie supérieure centré au-dessus d’elle.

L’evoBOT est doté de deux jambes avec des roues motorisées à la base, ainsi que de deux bras dont les extrémités sont munies de coussinets en forme de disque orientés vers l’intérieur – bien qu’il puisse également être équipé d’autres types de pinces. Lorsque le robot ne porte rien, son bras se replie pour se placer à côté de ses jambes. Il peut alors se pencher en avant et rouler à une vitesse pouvant atteindre 10 mètres par seconde.

L’evoBOT se prépare à saisir et à transporter une caisse en plastique.

Des caméras optiques doubles, ainsi que d’autres capteurs et systèmes de cartographie, permettent au robot de se déplacer de manière autonome dans des environnements tels que des entrepôts, tout en évitant les obstacles et en se frayant un chemin sur des rampes, des petits rebords et des terrains accidentés. Si nécessaire, il peut également se faire plus court en s’étirant en position horizontale. Dans cette configuration, ses roues motrices sont à l’arrière, tandis que les roues pivotantes non motrices situées sous ses bras étendus sont à l’avant.

Lorsque l’evoBOT atteint l’objet cible, il le saisit en plaçant ses bras de chaque côté de celui-ci, puis en déplaçant ses coussinets vers l’intérieur jusqu’à ce qu’ils exercent une pression suffisante pour le soulever. Le robot peut transporter l’objet dans l’entrepôt ou à tout autre endroit où il est utilisé, et le relâcher une fois sa destination atteinte.

En prime, le robot est également capable de s’emparer d’objets à roues non motorisés tels que des chariots, puis de les pousser ou de les tirer d’un endroit à l’autre.

Il est prévu que l’evoBOT serve de banc d’essai pour les nouvelles technologies robotiques d’auto-équilibrage, mais il pourrait également être commercialisé en tant que produit à part entière.

https://youtu.be/2OjONNn4W2U

https://www.iml.fraunhofer.de/en/fields_of_activity/material-flow-systems/iot-and-embedded-systems/evobot.html

https://spectrum.ieee.org/video-friday-bruce