Skip to main content

3 Nov, 2020

Le tissu de la nappe intelligente sait ce qu’on lui met dessus

Le tissu de la nappe intelligente sait ce qu’on lui met dessus

Le tissu Capacitivo identifie un avocat en fonction de son champ électrique

Imaginez si votre nappe pouvait vous alerter de l’emplacement d’objets mal placés, ou suivre votre alimentation ? Ces choses et bien d’autres encore pourraient bientôt être possibles, grâce à un nouveau tissu « intelligent » en cours de développement au Dartmouth College du New Hampshire aux Etats-Unis.

Connu sous le nom de Capacitivo, ce textile expérimental est constitué d’un substrat de coton sur lequel une grille flexible d’électrodes en forme de diamant reliées entre elles a été transférée par la chaleur.

Lorsqu’un objet non métallique, tel qu’un fruit, est placé sur le tissu, le champ électrique caractéristique de cet objet affecte la capacité des électrodes d’une manière unique. Des variables telles que le matériau dont est fait l’objet, ainsi que sa forme et sa taille, déterminent la nature de son champ électrique, et donc la modification de la capacité.

Un algorithme basé sur l’apprentissage machine sur un ordinateur relié analyse cette modification et la compare à d’autres qu’on lui a appris à associer à des objets spécifiques. S’il y a une correspondance, le système est alors en mesure de déterminer quel est l’objet. Les tests effectués jusqu’à présent ont montré une précision de 94,5 % pour l’identification de 20 objets, tels que divers fruits, des ustensiles de cuisine, des ustensiles en plastique, différents types de liquides dans un récipient et différentes quantités d’eau dans un bol.

Cependant, il faut que l’objet laisse une empreinte assez ferme sur le tissu – il n’a pas été aussi fiable pour identifier des objets légers comme les cartes de crédit.

Outre les exemples mentionnés ci-dessus, la technologie Capacitivo pourrait un jour être utilisée pour alerter les gens lorsque des plantes en pot ont besoin d’être arrosées ou les guider dans le choix des ingrédients pour les recettes.

« Pouvoir détecter des objets non métalliques est une percée pour les tissus intelligents car cela permet aux utilisateurs d’interagir avec une grande variété d’objets quotidiens de manière entièrement nouvelle », déclare le responsable de l’étude, Te-Yen Wu, doctorant.

L’étude est menée en collaboration avec Microsoft Research, et a récemment été présentée dans le cadre du symposium en ligne de l’ACM sur les logiciels et les technologies d’interface utilisateur.

https://www.dartmouth.edu/press-releases/smart-tablecloth-can-find-fruit-water-plants.html

https://teyenwu.com/publications/Capacitivo.pdf