Skip to main content

1 Mai, 2024

Le gouvernement français fait une offre sur les actifs cyber et informatiques d’Atos

Le gouvernement français fait une offre sur les actifs cyber et informatiques d’Atos

Atos a reçu une lettre d’intention du ministre français des Finances, Bruno Le Maire

Le gouvernement français pourrait acquérir une unité déficitaire de cybersécurité et d’autres actifs critiques de la société parisienne de conseil informatique Atos après l’échec des offres précédentes des sociétés concurrentes.

Atos est le plus grand fournisseur mondial de services de sécurité gérés, au service de clients des secteurs public et privé. L’entreprise a une dette nette de 3,9 milliards d’euros due au passage de ses clients des services informatiques sur site aux services basés sur le cloud.

« Nous avons exprimé notre intérêt pour l’acquisition de l’ensemble des activités souveraines d’Atos. L’objectif est que les activités stratégiques restent sous le contrôle exclusif de la France », a déclaré le ministre des Finances Bruno Le Maire sur la chaîne française LCI.

Atos a également confirmé l’offre provisoire, précisant que la société avait reçu une lettre d’intention du gouvernement français pour acquérir son informatique de pointe, ses systèmes critiques capables de soutenir le développement de l’intelligence artificielle et son activité déficitaire Big Data and Security ou BDS.

Les trois zones génèrent un chiffre d’affaires annuel de 900 millions d’euros, sur un chiffre d’affaires total de 11 milliards d’euros pour l’entreprise, rapporte Le Monde. L’offre du gouvernement français pour ces unités se situe entre 700 millions d’euros et 1 milliard d’euros.

Suite à l’annonce du gouvernement français, les actions de la société ont bondi de 19% lundi.

« Le Groupe accueille favorablement cette lettre d’intention », a déclaré Atos. Une phase de due diligence « démarrerait sous peu » d’ici juin.

La lettre d’intention est sans engagement. L’Agence des participations de l’État français, qui mène l’opération, a déjà investi 50 millions d’euros dans Atos pour stabiliser ses opérations, rapporte LSI .

Le ministère des Finances a également contacté les géants français de l’informatique Thales et Dassault Aviation au sujet d’un investissement dans Atos, a rapporté Midi Libre .

S’adressant à LSI, Le Marie a déclaré que l’intervention du gouvernement visait en grande partie à préserver « les activités souveraines d’Atos », afin d’éviter une éventuelle prise de contrôle par des sociétés étrangères.

Atos emploie environ 4 000 personnes et revêt une importance stratégique pour le gouvernement français. Ses supercalculateurs alimentent les capacités de dissuasion nucléaire de la France.

Atos est le fournisseur officiel de services informatiques et de cybersécurité pour les Jeux olympiques d’été de Paris, qui durent près d’un mois et qui devraient débuter le 16 juillet.

Atos avait précédemment tenté de lever des fonds en cédant sa division BDS à Airbus et son activité Tech Foundations à l’homme d’affaires tchèque Daniel Křetínský, mais les deux transactions ont échoué – principalement en raison de la dette de l’entreprise, qui devrait arriver à échéance en 2025 (voir : Airbus revient sur son projet Rachat d’Atos Cybersecurity ).

Dans un plan de refinancement publié au début du mois, Atos a déclaré qu’il devait lever 1,1 milliard d’euros de liquidités pour financer ses opérations cette année et l’année prochaine.

La société a également indiqué que si elle parvenait à un accord avec le gouvernement français, le produit des transactions serait utilisé pour le remboursement dans le cadre d’une restructuration financière. La société a déclaré qu’elle prévoyait toujours de restructurer sa dette d’ici juillet.

Atos et le ministère français de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

https://www.bankinfosecurity.com/french-government-bids-on-atos-cyber-computing-assets-a-24965

https://twitter.com/LCI/status/1784619147147579470

https://atos.net/en/2024/press-release_2024_04_29/market-update-april-29-2024#_ftnref1

https://www.tf1info.fr/economie/en-direct-dette-de-la-france-deficit-public-impots-economies-aides-sociales-epargne-bruno-le-maire-ministre-de-l-economie-est-l-invite-de-darius-rochebin-sur-lci-2297589.html