Skip to main content

22 Mai, 2019

Hank, un robot qui saisit des raisins et d’autres objets délicats.

Hank, un robot qui saisit des raisins et d’autres objets délicats.

La société britannique Cambridge Consultants a annoncé aujourd’hui le développement de Hank, un robot avec des doigts robotiques flexibles inspirés par la main humaine. Grâce à un nouveau système sensoriel intégré dans des doigts pneumatiques, Hank a  » un sens sophistiqué du toucher et du glissement, ce qui signifie qu’il peut imiter la capacité humaine de tenir et de saisir des objets délicats en utilisant juste la bonne quantité de pression « , dit la société.

Les applications de Hank peuvent inclure l’agriculture et l’automatisation d’entrepôt, où la cueillette de petits articles, irréguliers et délicats est l’un des plus grands défis de l’industrie pour les robots.

« Bien que l’automatisation des entrepôts ait fait de grands progrès au cours de la dernière décennie, les robots d’aujourd’hui ne peuvent pas imiter la dextérité humaine lorsqu’il s’agit de choisir divers articles individuels à partir de grands conteneurs « , explique la société.

Les entreprises de commerce électronique étant sous pression pour livrer plus rapidement et à moindre coût, les opérateurs humains sont toujours nécessaires pour des tâches plus difficiles et fastidieuses. L’entreprise a déclaré que le fait de donner à un robot des sens humains supplémentaires lui permet de sentir et d’orienter sa prise autour d’un objet, en appliquant juste assez de force tout en étant capable d’ajuster ou d’abandonner si l’objet glisse.

Doigts souples, capteurs intégrés

L’approche de Hank se fait à l’aide de ses doigts robotisés souples, contrôlés par des flux d’air qui lui permettent de fléchir le doigt et d’appliquer la bonne quantité de force. Cela se compare à d’autres robots à bras articulés qui nécessitent des algorithmes de préhension complexes et des dispositifs de détection et des capteurs de vision coûteux pour positionner avec précision un effecteur final pour saisir des objets, selon Cambridge Consultants.

Comme les doigts de Hank sont contrôlés individuellement en réponse aux capteurs tactiles, l’effecteur final (1) n’a pas besoin d’être positionné au millimètre près. Comme les doigts humains, ils se referment jusqu’à ce qu’ils « sentent » l’objet, dit la compagnie. De plus, Hank est capable d’appliquer une force accrue si un glissement est détecté, et de générer une prise de conscience instantanée d’un objet mal manipulé si l’objet est tombé.

« L’industrie de la logistique dépend fortement de la main d’œuvre humaine pour effectuer la préparation et l’emballage des stocks et doit faire face à des problèmes de rétention et de pénurie de personnel « , a déclaré Bruce Ackman, responsable commercial logistique chez Cambridge Consultants.

« L’automatisation de cette partie de la chaîne logistique accuse un retard par rapport à l’automatisation à grande échelle observée ailleurs. Le système sensoriel de Hank, leader mondial dans le domaine de la logistique, permet de réaliser des actions telles que la préparation robotisée des bacs et l’exécution automatisée des commandes de bout en bout. »

Les doigts creux sont moulés à partir de silicone, et les capteurs sont intégrés pendant le moulage, avec une chambre d’air au centre, dit la société. De plus, la surface du doigt est flexible, sécuritaire pour la manipulation des aliments et nettoyable. En raison du coût moindre, les doigts peuvent être remplacés s’ils sont endommagés ou usés.

Cambridge Consultants développe des produits, crée et concède des licences de propriété intellectuelle, et fournit des services de conseil aux entreprises pour des clients du monde entier. Il n’est pas clair si Hank deviendra une offre entièrement commercialisée, ou s’il sera licencié par le client avec lequel Cambridge Consultants a travaillé sur ce projet.

  1. En robotique, un effecteur est l’outil mis en mouvement par les actionneurs (ressort, vérin, moteur, …) via une chaîne cinématique

https://www.cambridgeconsultants.com/press-releases/hank-dexterous-robot-human-touch