Skip to main content

16 Fév, 2024

Des médecins sur Terre font fonctionner avec succès un robot chirurgical dans l’espace

Des médecins sur Terre font fonctionner avec succès un robot chirurgical dans l’espace

Le co-fondateur de Virtual Incision, Shane Farritor, s’essaye au contrôle de spaceMIRA

Six médecins du Nebraska ont opéré avec succès un robot chirurgical à bord de l’ISS. Cette fois, l’opération s’est déroulée uniquement avec des élastiques, mais cette étape pourrait avoir un sens pour de futures missions sur Mars ou pour les salles d’opération rurales ici sur Terre.

Plus tôt cette année, un bras chirurgical robotique connu sous le nom de spaceMIRA (assistant robotique miniaturisé in vivo) s’est rendu à la Station spatiale internationale (ISS) à bord d’une fusée SpaceX. Le bras a été développé dans le cadre d’un partenariat entre l’Université du Nebraska-Lincoln (UNL) et une société privée appelée Virtual Incision. Maintenant, cette pièce d’équipement a été déballée et utilisée alors que les médecins ici sur terre ferme actionnaient le bras à distance pour effectuer une série de manœuvres de tranchage et de saisie destinées à simuler une intervention chirurgicale sur des tissus humains.

Le bras mesure environ 76 cm de long et pèse environ 900 grammes. Il est logé dans une boîte de la taille d’un micro-ondes, où les tests ont été effectués. Une caméra intégrée permettait aux chirurgiens d’opérer le bras pour saisir puis couper 10 élastiques différents, qui remplaçaient les tissus humains.

L’astronaute et ingénieur de vol Loral O’Hara a préparé le boîtier spaceMIRA à bord de l’ISS

Les chirurgiens ont effectué les tests au siège de Virtual Incision à Lincoln, dans le Nebraska, et le contrôle de la mission a été assuré par le centre d’opérations de charge utile de la NASA au Marshall Space Flight Center à Huntsville, en Alabama. Six chirurgiens ont essayé d’opérer le bras au cours d’une période de test qui a duré environ deux heures.

Tous les participants ont réussi la tâche malgré un facteur de latence compris entre 0,5 et 0,75 seconde. Pour compenser cette latence, les chercheurs ont testé différents facteurs d’échelle afin que, par exemple, des mouvements plus importants sur Terre entraînent des mouvements plus faibles à bord de l’ISS.

« Il faut attendre un peu pour que le mouvement se produise, ce sont des mouvements nettement plus lents que ceux auxquels on est habitué en salle d’opération », a déclaré Michael Jobst, un chirurgien colorectal basé à Lincoln, qui a été le premier à actionner les commandes. Jobst a déjà utilisé une version terrestre du bras robotique, connue simplement sous le nom de MIRA, pour réussir à retirer une partie du côlon d’un patient ici sur Terre.

Le Dr Michael Jobst, spécialiste de la chirurgie colorectale à Lincoln, a réalisé les premières coupes avec spaceMIRA

Non seulement les chirurgiens ont dû faire preuve de précision pour réaliser un total de 20 coupes à l’avant et à l’arrière des élastiques, mais ils ont également dû veiller à ne pas cogner le bras contre son boîtier. Cela aurait pu provoquer sa rupture et l’envoi de débris dans l’ISS, ce qui pourrait être désastreux.

Le test réussi est non seulement de bon augure pour la possibilité d’une chirurgie spatiale lors de missions plus longues, comme celles vers Mars, mais l’équipe de l’UNL affirme qu’il pourrait aider les médecins à mener des opérations ici sur Terre dans des zones reculées qui pourraient ne pas avoir accès aux équipes chirurgicales sur place.

« Le succès de SpaceMIRA dans une station spatiale en orbite à 400 km au-dessus de la Terre indique à quel point cela peut être utile pour les établissements de soins de santé au sol », a déclaré Shane Farritor, professeur à l’UNL et co-fondateur de Virtual Incision qui a dirigé le développement de spaceMIRA.

« L’expérience a été considérée comme un énorme succès par tous les chirurgiens et chercheurs, et il y a eu peu ou pas de contretemps », a déclaré Virtual Incision dans un communiqué. La société a ajouté que cette avancée devrait « changer l’avenir de la chirurgie ».

https://news.unl.edu/newsrooms/today/article/surgical-robot-passes-space-test-with-flying-colors/

https://phys.org/news/2024-02-space-surgery-doctors-ground-robot.html