Skip to main content

10 Avr, 2018

Des chaussettes intelligentes conçues pour de la physiothérapie à distance par Skype

Des chaussettes intelligentes conçues pour de la physiothérapie à distance par Skype

Pour les personnes ayant des problèmes des membres inférieurs, faire des déplacements réguliers dans une clinique de physiothérapie peut être un problème majeur si elles vivent dans une région éloignée. C’est pourquoi Deepti Aggarwal, candidate au doctorat à l’Université de Melbourne en Australie, a créé les « chaussettes intelligentes SoPhy » connectées à Internet.

Souvent, les physiothérapeutes utilisent des services tels que Skype pour effectuer des consultations vidéo avec des patients situés dans des endroits éloignés. Et bien que cela leur permette de regarder ces patients faire des exercices tels que des pas, des accroupissements ou des sauts, cela ne donne pas une indication complète de la progression de ces personnes.

Les chaussettes SoPhy ont été conçues pour résoudre ce problème.

Chacune est équipée de trois capteurs qui transmettent des données à Internet via une application sur le smartphone du patient. À l’aide d’un portail Web, les physiothérapeutes qui effectuent des consultations vidéo peuvent également accéder à des informations en temps réel sur la répartition du poids du patient, l’amplitude du mouvement du pied et l’orientation du pied.

Le système a déjà été testé par un physiothérapeute traitant trois patients souffrant de douleurs chroniques, à l’hôpital Royal Children’s de Melbourne. Non seulement cela a renforcé la confiance du thérapeute dans leurs évaluations en fournissant des informations qui n’étaient pas visibles dans la vidéo, mais cela leur a également permis de corriger leurs évaluations dans les cas où les indices visuels étaient trompeurs.

«Souvent, sans s’en rendre compte, les patients appliquent différentes astuces pour ne pas supporter le poids de la jambe blessée, comme pousser leurs orteils ou leurs talons», explique Deepti Aggarwal. « Ces mouvements sont si subtils qu’ils peuvent être invisibles à l’œil nu, même lors d’une consultation en face à face. La visualisation avec SoPhy met clairement en évidence si le patient porte le poids sur la jambe blessée et sur quelles parties, comme sur l’avant, le côté ou sur les talons du pied. « 

Dans leur forme actuelle, les chaussettes coûtent environ 300 dollars australiens (190 €) par paire. On espère que si elles sont commercialisées à grande échelle, le prix baissera. En outre, 190 € est encore beaucoup moins que ce que la plupart des patients à distance paieraient au fil du temps, en faisant des déplacements vers et depuis une clinique.

https://pursuit.unimelb.edu.au/articles/clever-socks-connecting-remote-patients-and-physios

http://www.scienceinpublic.com.au/media-releases/physio-remote-patients