Skip to main content

5 Mar, 2019

Des capteurs sans fil pour des prématurés plus heureux

Des capteurs sans fil pour des prématurés plus heureux

Les bébés prématurés ont généralement au moins cinq ou six capteurs câblés reliés à leur corps, qui suivent des statistiques vitales comme la respiration, la tension artérielle, l’oxygène sanguin et le rythme cardiaque. Mais, grâce à une nouvelle technologie, tous ces fils encombrants pourraient bientôt appartenir au passé.

Il y a deux problèmes principaux avec les fils. D’une part, ils empêchent le nourrisson de bouger librement dans son lit d’enfant. De plus, pour les parents et les infirmières, il est plus difficile de tenir le bébé et d’établir un contact cutané avec lui, ce qui est essentiel à son bien-être.

C’est dans cet esprit que les scientifiques de la Northwestern University de Chicago ont mis au point un système centré autour de deux petits capteurs sans fil minces. Ils sont faits de silicone souple et biocompatible et fonctionnent avec un transmetteur situé sous le matelas du lit d’enfant, qui transmet les données à un écran situé dans un poste de soins infirmiers à proximité.

L’un des capteurs est placé sur la poitrine ou le dos du bébé, tandis que l’autre est enroulé autour d’un pied. Ils procèdent ensuite à la surveillance de la fréquence cardiaque, de la fréquence respiratoire, du taux d’oxygène dans le sang et de la température corporelle, à partir des extrémités opposées du corps du nourrisson.

« Les différences de température entre le pied et la poitrine ont une grande importance clinique dans la détermination du débit sanguin et de la fonction cardiaque « , explique le directeur de l’étude, le professeur John A. Rogers. « C’est quelque chose que l’on ne fait pas souvent aujourd’hui. »

Une poupée avec les deux capteurs attachés, sur la poitrine et le pied

Le système mesure également la tension artérielle en mesurant le temps qui s’écoule entre un battement cardiaque individuel et le pouls correspondant arrivant au pied. Les méthodes traditionnelles de mesure de la tension artérielle chez les prématurés comprennent les menottes au poignet, qui peuvent causer des contusions, ou un cathéter inséré dans une artère.

Au départ, la technologie a été testée sur 20 bébés dans une unité de soins intensifs néonatals, bien que ce chiffre ait grimpé à plus de 70 depuis. Dans tous les cas, il a été constaté que le nouveau système fournissait des données aussi précises et exactes que celles obtenues avec les systèmes de surveillance traditionnels. De plus, il n’y a pas eu d’effets secondaires indésirables, tels que l’irritation de la peau qui peut être causée par le ruban adhésif utilisé avec les capteurs conventionnels.

Bien que les capteurs puissent être stérilisés et réutilisés, ils peuvent aussi être simplement jetés, car ils ne coûtent qu’environ 10 dollars chacun. On devrait les voir dans les hôpitaux américains d’ici deux à trois ans.

Pour le reste du monde, pas d’informations pour l’instant.

http://science.sciencemag.org/content/363/6430/eaau0780

https://news.northwestern.edu/stories/2019/02/wireless-body-sensors-premature-babies-nicu/