Skip to main content

2 Mai, 2022

Un dispositif portable sans filtre utilise l’électricité pour rendre l’eau de mer potable

Un dispositif portable sans filtre utilise l’électricité pour rendre l’eau de mer potable

Le prototype de l’ICPWaterTech pèse moins de 10 kg.

Bien qu’il existe déjà des systèmes portables qui produisent de l’eau potable en dessalant et en purifiant l’eau de mer, ils utilisent généralement des filtres qui doivent être remplacés. Une nouvelle installation du MIT, cependant, ne nécessite qu’une petite quantité d’électricité pour faire le travail.

Mise au point par une équipe dirigée par le professeur Jongyoon Han, la version actuelle du dispositif a la taille d’une petite valise. Il nécessite moins d’énergie qu’un chargeur de téléphone portable, ce qui signifie qu’il pourrait être alimenté par un panneau solaire portable dans des scénarios où les batteries ne sont pas une option.

Au lieu de recourir à un filtre ou à la distillation, il utilise une technique conçue par le MIT, dont nous avons entendu parler pour la première fois il y a 12 ans, connue sous le nom de polarisation par concentration ionique (ICP : Ion Concentration Polarization). En bref, il s’agit de pomper l’eau de mer dans un canal étroit entre deux membranes chargées électriquement – l’une est chargée positivement, l’autre négativement.

Lorsque l’eau traverse le champ électrique entre les deux membranes, les particules telles que les molécules de sel, les virus et les bactéries sont repoussées dans un canal latéral d’eau qui est déchargé et non utilisé. Le canal principal d’eau est maintenant purifié et relativement dessalé, mais peut encore contenir quelques ions de sel.

C’est pourquoi elle passe par un module d’électrodialyse, où ces dernières traces de sel sont éliminées. Bien que cette étape implique le passage de l’eau à travers une membrane échangeuse d’ions, les ions de sel piégés peuvent être éliminés de cette membrane, qui peut donc être réutilisée. L’eau qui s’écoule du tuyau de sortie de l’appareil dépasse les normes des autorités sanitaires mondiales en matière d’eau potable.

Le dispositif portable ne nécessite aucun remplacement de filtre, ce qui réduit considérablement les besoins de maintenance à long terme.

Il convient de noter que le système est un peu plus complexe qu’il n’y paraît, car il intègre en fait un processus en deux étapes dans lequel l’eau passe d’abord par un ensemble de six modules ICP, puis par trois autres, suivis du module d’électrodialyse.

La version actuelle est capable de produire 300 ml d’eau potable par heure, nécessitant 20 wattheures d’énergie par litre. Jongyoon Han et ses collègues s’efforcent maintenant d’augmenter sa capacité de production.

https://news.mit.edu/2022/portable-desalination-drinking-water-0428