Skip to main content

11 Juil, 2018

Un bandage intelligent pour surveiller et soigner les plaies chroniques

Un bandage intelligent pour surveiller et soigner les plaies chroniques

Les plaies cutanées chroniques peuvent être notoirement difficiles à traiter, mais en même temps elles ne doivent pas être sur-traitées, en soumettant les patients à plus d’antibiotiques que nécessaire. C’est pourquoi les scientifiques ont développé un pansement «intelligent» qui ne dispense les médicaments que si nécessaire.

Développé par une équipe de recherche de l’Université Tufts du Massachusetts aux Etats-Unis, le bandage prototype a une épaisseur de seulement 3 mm et se compose d’un ruban médical transparent, d’un gel antibiotique activé par la chaleur et de composants électroniques flexibles.

L’un de ces composants est un capteur qui mesure la valeur du pH de la plaie – si la valeur est significativement supérieure à 6,5, cela indique que la plaie est infectée. Le bandage contient également un capteur de température, qui détecte la chaleur associée à l’inflammation. De plus, les scientifiques ont développé des capteurs qui pourraient être ajoutés pour mesurer l’oxygénation, ce qui est un signe de guérison.

Un microprocesseur intégré analyse les lectures des capteurs, pour évaluer comment la plaie se comporte. Si une infection et/ou une inflammation sont détectées, le processeur réagit en activant temporairement les éléments chauffants intégrés dans le bandage. Cela augmente la température du gel, le faisant libérer plus d’antibiotiques dans la plaie.

La plupart des composants sont relativement peu coûteux et seront simplement jetés lorsque le pansement sera retiré. Une exception est le microprocesseur, qui pourrait être désinfecté et réutilisé.

Des essais précliniques de la technologie sont maintenant en cours.

«Le bandage intelligent que nous avons créé, avec des capteurs de pH et de température et l’administration de médicaments antibiotiques, est vraiment un prototype pour un large éventail de possibilités», a déclaré le professeur Sameer Sonkusale, co-auteur d’un article sur l’étude. « On peut imaginer intégrer d’autres composants de détection, des médicaments et des facteurs de croissance qui traitent différentes conditions en réponse à différents marqueurs de cicatrisation. »

L’article a été publié ce vendredi dans la revue Small.

Une autre équipe travaille sur un bandage intelligent différent qui fournit des antibiotiques aux plaies chroniques selon un calendrier prédéterminé, et qui pourrait théoriquement distribuer des médicaments en réponse aux lectures des capteurs embarqués.

https://www.eurekalert.org/pub_releases/2018-07/tu-sbd062918.php

https://now.tufts.edu/news-releases/smart-bandages-designed-monitor-and-tailor-treatment-chronic-wounds