Skip to main content

26 Sep, 2018

Un appareil portable « tricorder » détecte le cancer ou les biomarqueurs d’une crise cardiaque en quelques minutes

Un appareil portable « tricorder » détecte le cancer ou les biomarqueurs d’une crise cardiaque en quelques minutes

Des chercheurs de l’Université de Glasgow en Ecosse ont mis au point un petit appareil portable capable de rechercher des biomarqueurs pour diagnostiquer rapidement et facilement les personnes atteintes de certaines maladies. Inspiré (comme toujours) par le tricorder de Star Trek, le nouveau «multicorder» est conçu pour aider les médecins à suivre la présence ou la progression d’une maladie à peu près partout.

Le cœur du nouveau dispositif est une puce CMOS (à semi-conducteur à oxyde métallique complémentaire). La plupart des gens peuvent associer ces puces à des caméras, mais ces capteurs efficaces et peu coûteux apparaissent dans toutes sortes d’appareils d’imagerie.

Dans ce cas, ce capteur est divisé en quatre zones de réaction, chacune à l’affût de différents métabolites – des molécules de biomarqueurs présentes dans des échantillons de fluides corporels tels que l’urine ou le sérum. En examinant la présence et la quantité de ces métabolites, les médecins peuvent diagnostiquer certaines maladies chez un patient.

« Nous avons pu détecter et mesurer plusieurs métabolites associés à l’infarctus du myocarde, à la crise cardiaque et au cancer de la prostate en utilisant simultanément cet appareil », explique Samadhan Patil, auteur principal de l’étude. « Ce dispositif a le potentiel de suivre la progression de la maladie dans sa phase initiale et convient parfaitement au pronostic ultérieur. »

La portabilité est un élément clé de la conception du multicorder. La puce CMOS mesure 3,4 x 3,6 mm et l’ensemble du dispositif tient dans la paume de votre main. Il sous-traite sa puissance informatique à un téléphone ou à une tablette Android, auquel il se connecte via une interface Micro USB. Et le meilleur de tous, il peut apparemment donner des résultats en deux minutes.

« Les dispositifs de diagnostic portables et peu coûteux capables de mesurer avec précision les métabolites ouvrent un large éventail d’applications pour la médecine et, avec ce dernier développement, nous avons franchi une étape importante dans la mise sur le marché d’un tel appareil », explique David Cumming chercheur principal sur le projet. « C’est une percée passionnante et nous souhaitons continuer à développer la technologie que nous avons développée jusqu’à présent. »

A l’image de ce nouveau dispositif prometteur, ce n’est pas la première fois que les scientifiques ont été inspirés pour créer un tricorder réel. Qualcomm a lancé un concours XPrize pour permettre aux équipes de proposer des dispositifs de type tricordeur médical, tandis que d’autres se sont concentrés sur la détection environnementale, même pour maîtriser les OGM malveillants.

https://www.gla.ac.uk/news/headline_613716_en.html

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0956566318306870