Skip to main content

31 Déc, 2022

Les lunettes d’Arges déplacent les images manquantes pour les utilisateurs malvoyants

Les lunettes d’Arges déplacent les images manquantes pour les utilisateurs malvoyants

Un rendu de la version commerciale prévue des lunettes Arges.

La dégénérescence maculaire liée à l’âge, l’une des principales causes de cécité, rend le centre de la vision d’une personne âgée flou, voire complètement absent. Les lunettes Arges sont conçues pour y remédier, en déplaçant les images invisibles.

Officiellement présentées au CES, ces lunettes sont développées par Cellico, une start-up sud-coréenne financée par Samsung.

Intégrée au pont de la lunette, une petite caméra 4K prend des images de ce qui se trouve devant le porteur. La vidéo en direct de la caméra est affichée sur un écran circulaire situé sur un côté du champ de vision de l’utilisateur – là où il est réellement capable de la voir, bien que de façon périphérique – via un écran à guide d’ondes réfléchissant 1080p situé à l’intérieur des verres des lunettes.

En utilisant une application sur un smartphone couplé, les utilisateurs peuvent d’abord localiser la zone exacte de leur champ de vision qui est affectée, et ils peuvent déterminer où, dans ce champ, la vidéo de la caméra sera affichée. En outre, à l’aide de commandes vocales, ils peuvent effectuer un zoom avant ou arrière sur la vidéo.

Un exemple de la façon dont les lunettes Arges déplacent les images du centre du champ de vision de l’utilisateur.

Parmi les autres caractéristiques, citons un film PDLC (cristaux liquides dispersés dans un polymère) sur les lentilles qui s’auto-teinte électroniquement en cas de forte luminosité, ainsi qu’un corps partiellement en titane – les lunettes sont censées peser 94 grammes.

Le processus par lequel les lunettes Arges fonctionnent est illustré dans la vidéo suivante. Il n’y a actuellement aucune information sur la disponibilité ou le prix.

https://youtu.be/BUxC28W8f6A

https://cellico.com/ARGlasses