Skip to main content

3 Mai, 2020

FitByte : des lunettes conçues pour surveiller votre alimentation

FitByte : des lunettes conçues pour surveiller votre alimentation

Le système FitByte combine une caméra, un capteur de proximité et plusieurs IMU (unités de mesure inertielle)

Tenir un journal de ce que vous mangez et à quel moment est l’un des moyens standard de suivre votre alimentation. Cela dit, c’est une méthode plutôt inexacte, c’est pourquoi les scientifiques créent un système basé sur les lunettes qui pourrait faire le travail avec plus de précision. Connue sous le nom de FitByte, cette technologie expérimentale est développée à l’université Carnegie Mellon de Pittsburgh. Elle consiste en de multiples capteurs qui peuvent être montés sur des lunettes existantes de tiers.

Pour commencer, un capteur de proximité infrarouge est placé sur un côté de la face avant des lunettes, qui reconnaît les mouvements de main à bouche distinctifs associés à l’alimentation et à la boisson. Ces mouvements déclenchent une caméra de l’autre côté, qui capture des images des aliments ou des boissons, pour les dossiers du porteur.

Bien que l’utilisateur doive actuellement identifier manuellement les types d’aliments et de boissons qui ont été photographiés, il est prévu que cette tâche soit finalement prise en charge par un système de vision artificielle intelligent.

Il existe en outre six unités de mesure inertielle (qui combinent un accéléromètre et un gyroscope), situées dans les crochets auriculaires et l’arête nasale des lunettes. Elles sont utilisées pour identifier les mouvements de la mâchoire associés à la mastication, ainsi que les vibrations de la gorge qui accompagnent la déglutition.

Toutes les données sont traitées hors ligne (à bord des lunettes), ce qui permet d’enregistrer ce que l’utilisateur a mangé et bu, en quelles quantités et à quelles heures. Des capteurs non invasifs qui suivent les niveaux de glucose dans le sang et d’autres facteurs physiologiques peuvent être ajoutés en aval, ainsi qu’une connectivité avec une application dédiée aux smartphones.

« Notre équipe peut prendre les données des capteurs et trouver des modèles de comportement », explique le professeur Mayank Goel. « Dans quelles situations les gens consomment-ils le plus ? Se nourrissent-ils de manière excessive ? Mangent-ils plus lorsqu’ils sont seuls ou avec d’autres personnes ? Nous travaillons également avec des cliniciens et des praticiens sur les problèmes qu’ils aimeraient aborder ».

Un produit commercial pourrait être disponible dans environ trois ans

https://www.cmu.edu/news/stories/archives/2020/april/fitbyte-monitors-diet.html